4 signes avant-coureurs du cancer de la prostate : Comprendre les symptômes du cancer de la prostate

Les signes avant-coureurs du cancer de la prostate sont facilement détectables. Si vous êtes un homme, il vous faut savoir que vous avez environ une chance sur sept de développer un cancer de la prostate au cours de votre vie. Bien que l’affection soit hautement traitable, de nombreux hommes souffrent inutilement car ils n’ont pas connaissance des différents signes du cancer et l’attrapent avant qu’il n’atteigne un stade avancé. Il se peut aussi qu’ils ne connaissaient pas les causes du cancer de la prostate et ce qu’il faut bien évidemment faire pour l’éviter.

Il est essentiel de savoir comment identifier les signes et symptômes précoces du cancer de la prostate. Cela pourrait faire la différence entre le fait d’avoir à subir une radiothérapie et une chirurgie invasive (et le fait de souffrir par le biais d’une liste d’effets secondaires dans le processus), ou d’apporter des changements simples à l’alimentation et au mode de vie pour étouffer ce cancer dans l’œuf et l’empêcher de croître et de se propager.

Où est votre prostate ?

Seuls les hommes ont une prostate, c’est une glande de la taille d’une noix située directement sous la vessie devant le rectum. Il entoure l’urètre, le tube qui transporte l’urine et le sperme hors du corps. La prostate peut affecter le contrôle de l’urine, connu sous le nom d’incontinence.

Comment savoir si vous avez un cancer de la prostate :

Faire tester votre taux d’antigène prostatique spécifique (PSA) sur une base régulière est la meilleure façon, selon le système médical, de détecter le cancer de la prostate à un stade précoce et de l’éradiquer avec un minimum d’intervention. Des taux élevés de PSA suggèrent l’apparition d’un cancer de la prostate, comme on le dit depuis longtemps au public. Les hommes qui entrent dans cette catégorie sont souvent encouragés à subir une biopsie et à subir un traitement invasif comme la chirurgie et la radiothérapie. Le problème est qu’une biopsie ou l’ablation de la prostate peut provoquer la propagation d’un cancer dormant à travers le reste du corps.

Votre urine peut révéler 4 signes avant-coureurs de cancer de la prostate

En vérité, le cancer de la prostate est relativement fréquent chez les hommes en général. Mais seul un très faible pourcentage d’hommes en développe une forme cliniquement significative. En d’autres termes, la plupart des cancers de la prostate restent perpétuellement latents et, à toutes fins utiles, sont totalement inoffensifs. Seul un infime pourcentage des cancers de la prostate se transforme en une forme qui cause de graves problèmes de santé.

Pour éviter ce dernier type, il est important de se renseigner sur les signes avant-coureurs du cancer de la prostate les plus fréquents chez les hommes associés au développement de tumeurs de la prostate.

4 Signes avant-coureurs du cancer de la prostate

Les symptômes du cancer de la prostate chez les hommes comprennent les problèmes vésicaux et urinaires qui en résultent :

  1. Des mictions douloureuses ou difficiles et des mictions fréquentes, surtout la nuit.
  2. Une perte de contrôle de la vessie
  3. La réduction du débit ou de la vitesse urinaire
  4. Du sang dans l’urine (une condition connue sous le nom d’hématurie)

Bon nombre de ces signes du cancer de la prostate se développent lentement au fil du temps. Cependant, si vous remarquez que vous avez soudainement plus de difficulté à libérer de l’urine, ou qu’il y a une accumulation de pression dans votre vessie ou votre urètre, cela pourrait être un signe avant-coureur qu’une tumeur de la prostate est en train de se former.

Mangez-vous correctement pour éviter le cancer de la prostate ?

Si votre régime alimentaire est marqué par une forte consommation de caféine, d’alcool, de sucres raffinés et de gras malsains (y compris les huiles végétales transformées), vous augmentez déjà le risque de développer des signes avant-coureurs d’un cancer de la prostate, et peut être même de l’avoir déjà contracté. Une mauvaise alimentation constante est un facteur de risque précoce automatique dont vous devez tenir compte dès maintenant pour obtenir une santé optimale et éviter les maladies.

Les programmes nutritionnels de prévention du cancer de la prostate comprennent des régimes riches en zinc et en sélénium, dont il a été scientifiquement prouvé qu’ils nourrissent la glande prostatique et protègent contre le cancer de la prostate. De nombreuses recherches ont permis de mieux comprendre comment ces nutriments et d’autres nutriments, y compris les vitamines B, l’ortie, les graines de citrouille, l’ail et plus encore, peuvent aider à minimiser l’inflammation de la prostate et à protéger contre le cancer.

La consommation d’une grande quantité de graisses saines fait également partie de cette équation. Les acides gras oméga-3 servent d’éléments constitutifs de membranes cellulaires saines dans tout votre corps, y compris dans votre prostate. Les oméga-3 réduisent également l’inflammation qui peut mener à la prostatite, au dysfonctionnement hormonal et, en bout de ligne, au cancer.

Une digestion saine peut faire toute la différence

Aussi partie intégrante de la santé optimale de la prostate est un bon fonctionnement du tube digestif, ce qui signifie que si le vôtre est hors d’usage, c’est le moment de faire un changement. Une partie du protocole de prévention du cancer de la prostate basé sur la nutrition consiste à équilibrer votre digestion. Cela évitera les complications intestinales telles que la constipation et l’irrégularité, qui peuvent toutes deux entraîner une toxicité systémique.

Les enzymes digestives et les probiotiques peuvent aider dans ce domaine. L’acide chlorhydrique, ou HCL, une forme supplémentaire d’acide gastrique qui assure une bonne décomposition des aliments et l’assimilation des nutriments. D’autres nutriments bénéfiques comprennent la vitamine D3 et la curcumine, dont les études ont montré qu’elles aident à empêcher la prostate de devenir enflammée et surdimensionnée.

Les probiotiques sont particulièrement bénéfiques en ce sens qu’ils aident à équilibrer votre microflore digestive, l’écosystème bactérien qui régule votre système immunitaire et l’absorption des nutriments. La science récente a montré que jusqu’à 90 % de tous les cancers de la prostate peuvent être causés par une bactérie connue sous le nom de Propionibacterium acnes. Votre corps peut se défendre avec succès s’il possède son propre arsenal de bactéries bénéfiques.

Même si la statique du cancer de la prostate peut sembler effrayante, comprendre les signes avant-coureurs du cancer de la prostate et prendre des mesures proactives dès maintenant peut faire beaucoup pour tenir le cancer de la prostate à distance.

Un commentaire Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *