Découvrez quels sont les effets du cannabis sur votre corps

Le cannabis (THC) ou marijuana est la drogue illégale la plus consommée dans l’hexagone, surtout par un public relativement jeune. Il est fabriqué à partir des parties déchiquetées et séchées de la plante de cannabis, y compris les fleurs, les graines, les feuilles et les tiges.

Différentes méthodes de prise de cette drogue peuvent affecter votre corps différemment. Lorsque vous inhalez de la fumée de cannabis dans vos poumons, la drogue est rapidement libérée dans votre système sanguin et se dirige vers votre cerveau ainsi que d’autres organes.

Les effets du cannabis sur l’organisme font l’objet d’une controverse. On rapporte divers effets physiques et psychologiques, allant du malaise et de l’inconfort au soulagement de la douleur et à la relaxation.

Voici ce qui arrive à votre corps lorsque ce médicament entre dans votre système sanguin.

Les effets du cannabis sur votre système respiratoire

Tout comme la fumée de tabac, la fumée du cannabis est composée d’une variété de produits chimiques toxiques, dont l’ammoniac et le cyanure d’hydrogène, qui peuvent irriter les bronches et les poumons. Si vous êtes un fumeur régulier, vous êtes plus susceptible de tousser et de produire des mucosités. Vous êtes également exposé à un risque accru de bronchite et d’infections pulmonaires. Le cannabis peut aggraver les maladies respiratoires existantes, comme l’asthme et la mucoviscidose.

La fumée du cannabis contient des carcinogènes, ce qui peut augmenter votre risque de cancer du poumon. Toutefois, les études sur le sujet ont donné des résultats mitigés.

Les effets du cannabis sur la circulation sanguine

Le THC passe de vos poumons dans votre circulation sanguine et dans tout votre corps. En quelques minutes, votre fréquence cardiaque peut augmenter de 20 à 50 battements par minute. Ce rythme cardiaque rapide peut durer jusqu’à trois heures. Si vous souffrez d’une maladie cardiaque, cela pourrait augmenter votre risque de crise cardiaque.

L’un des signes révélateurs de la consommation récente de cannabis est les yeux injectés de sang. Les yeux ont l’air rouge parce que la marijuana provoque l’expansion des vaisseaux sanguins dans les yeux.

Le THC peut aussi réduire la pression dans les yeux, ce qui peut soulager les symptômes du glaucome pendant quelques heures. D’autres recherches sont nécessaires pour comprendre les ingrédients actifs du cannabis et savoir s’il s’agit d’un bon traitement du glaucome.

Quel est l’impact du cannabis sur la santé ?

À long terme, le cannabis peut avoir un effet positif sur votre circulation sanguine. La recherche n’est pas encore concluante, mais le cannabis peut aider à arrêter la croissance des vaisseaux sanguins qui alimentent les tumeurs cancéreuses.

Les effets du cannabis sur le système nerveux central

Les effets du cannabis s’étendent à l’ensemble du système nerveux central (SNC). On pense que le cannabis soulage la douleur et l’inflammation et aide à contrôler les spasmes et les convulsions. Néanmoins, il faut tenir compte de certains effets négatifs à long terme sur le SNC.

Le THC incite le cerveau à libérer de grandes quantités de dopamine, un produit chimique naturel qui procure une sensation de bien-être. Il peut augmenter votre perception sensorielle et votre perception du temps. Dans l’hippocampe, le THC change la façon dont vous traitez l’information, de sorte que votre jugement peut être altéré. L’hippocampe est responsable de la mémoire, il peut donc être difficile de former de nouveaux souvenirs quand on est sous l’effet du cannabis.

Des changements se produisent également dans le cervelet et les ganglions basaux, des zones du cerveau qui jouent un rôle dans le mouvement et l’équilibre. La marijuana peut altérer votre équilibre, votre coordination et vos réflexes.

De très fortes doses de cannabis ou de fortes concentrations de THC peuvent causer des hallucinations ou des délires. Selon de nombreux spécialistes, il pourrait y avoir un lien entre la consommation de marijuana et certains troubles de santé mentale comme la dépression et l’anxiété.

Lorsque les effets du THC s’estompent, vous pouvez vous sentir fatigué ou un peu déprimé. Chez certaines personnes, la cannabis peut causer de l’anxiété. Environ 30% des utilisateurs de THC développent un trouble de l’usage du cannabis. La dépendance est considérée comme rare, mais les symptômes de sevrage peuvent inclure l’irritabilité, l’insomnie et la perte d’appétit.

Chez les personnes de moins de 25 ans, dont le cerveau n’est pas encore complètement développé, le THC peut avoir un impact durable sur les processus de la pensée et de la mémoire. La consommation de cannabis pendant la grossesse peut également affecter le cerveau de votre futur bébé. Votre enfant peut avoir des problèmes de mémoire, de concentration et de résolution de problèmes.

Les effets du cannabis sur le système digestif

Fumer du cannabis peut causer des piqûres ou des brûlures dans la bouche et la gorge pendant que vous l’inhalez.

Le cannabis peut causer des problèmes digestifs lorsqu’il est pris oralement. Par exemple, le THC par voie orale peut causer des nausées et des vomissements en raison de la façon dont il est traité dans le foie. Il peut également endommager votre foie.

Mais inversement, le cannabis a été utilisé certaines fois pour soulager les symptômes de nausées ou de maux d’estomac.

Une augmentation de l’appétit est courante lorsqu’on prend n’importe quelle forme de cannabis. Ceci est considéré comme un avantage pour les personnes traitées par chimiothérapie pour le cancer. Pour d’autres qui cherchent à perdre du poids, cet effet pourrait être considéré comme un désavantage.

Les effets du cannabis sur le système immunitaire

Le THC peut nuire à votre système immunitaire. Des études sur des animaux ont montré que le THC peut endommager le système immunitaire, ce qui vous rend plus vulnérable aux maladies. D’autres recherches sont nécessaires pour bien en comprendre les effets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *