Les paupières qui tremblent ou fasciculations, d’où proviennent-elles ?

L’excès de caféine, le manque de sommeil et le stress sont quelques-unes des raisons pour lesquelles vous avez les paupières qui tremblent. Et bien que cette sensation « d’œil qui saute » soit généralement inoffensif, ces fasciculations de l’œil devraient vous inciter à consulter votre ophtalmologue.

Qu’est-ce qui se passe quand ta paupière commence à trembler ? Appelé fasciculation, ce symptôme est en fait assez commun, il peut affecter les paupières supérieures, impliquer les muscles des paupières inférieures, ou les deux.

Ce tremblement de la paupière peut se produire dans un œil ou dans les deux yeux et peut se produire spontanément et de façon incontrôlable. Et une fois qu’il commence, il peut continuer pendant plusieurs jours et disparaître.

Les différentes causes des paupières qui tremblent ou fasciculations

De manière générale, les ophtalmologue ne sont pas certains de ce qui cause réellement les spasmes des paupières, mais ils croient que cela peut souvent être lié au stress et à la fatigue. Dans certains cas, la cause d’un trouble oculaire spongieux peut être identifiée.

Cet effet d’œil qui saute intervient généralement aussi lorsque le corps manque de magnésium, il intervient dans de nombreuses fonctions du corps humain. Cet oligo-élément est réputé pour lutter contre le stress, il participe au métabolisme de lipides, à la synthèse de protéine, à la dégradation du glucose pour libérer de l’énergie et à l’activité de certaines hormones telles que l’insuline.

Il est clair qu’un manque de magnésium provoque une hyperexcitabilité nerveuse et musculaire avec la manifestation de crampes, spasmes, insomnies, augmentations du rythme cardiaque, migraines, anxiété et fatigue. C’est pourquoi ce manque de magnésium peut être une des causes pouvant vous causer des fasciculations de l’œil.

Les causes les plus courantes de spasmes oculaires selon les spécialistes sont le stress, le manque de sommeil et l’excès de caféine, d’autres causes peuvent inclure :

  • Irritation des yeux
  • Souche oculaire
  • Yeux secs

Dans de rares cas, cette sensation d’œil qui saute peut être un signe précoce d’un trouble neurologique tel que le blépharospasme (clignement anormal ou spasme des paupières) ou la sclérose latérale amyotrophique (SLA), plus communément appelée maladie de Lou Gehrig.

Les troubles oculaires plus graves, tels que ceux dans lesquels la paupière se ferme complètement et présente des contractions sévères, sont souvent causés par une irritation de la cornée (la surface recouvrant l’iris et la pupille) ou de la conjonctive (la membrane qui tapisse les paupières et le blanc de l’œil).

Ce que votre ophtalmologue recherchera en cas de tremblement de paupière

Si vos spasmes de la paupière ne disparaissent pas en une semaine, ou si les symptômes s’aggravent ou si vous êtes dérangé par les fasciculations de l’oeil, vous devriez être évalué par un ophtalmologue. Votre médecin procédera à un examen complet de la vue afin d’éliminer les maladies et affections oculaires telles que la sécheresse oculaire. Il recherchera également d’autres symptômes qui peuvent accompagner les contractions de l’œil, comme la sensibilité à la lumière. Les contractions des paupières qui se déplacent le long du visage ou qui impliquent d’autres muscles faciaux sont certainement une cause d’évaluation plus approfondie. Votre médecin vérifiera la présence d’autres symptômes comme des grimaces ou les spasmes faciaux et vous dirigera probablement vers votre médecin traitant pour un suivi.

Traiter naturellement le syndrome de l’œil qui saute

Dans la plupart des cas, une légère contraction des paupières ne nécessite pas de traitement et disparaîtra d’elle-même. Dans certains cas, le simple fait d’aller chez l’ophtalmologue pour une évaluation peut aider à soulager les symptômes. Faire un examen complet de la vue peut presque avoir un effet placebo pour certaines personnes.

Faire ce que vous pouvez pour réduire le stress, dormir davantage et réduire votre consommation de caféine peut aider à soulager les convulsions. Il vous est possible également d’essayer des compresses chaudes pour détendre les muscles autour des yeux.

Masser la zone qui produit des fasciculations de l’œil peut avoir un effet positif sur les effets de tressautement. Un massage aux huiles essentielles assurera une détente maximale des muscles grâce aux nombreuses propriétés calmantes de celles-ci.

Comment traiter le problème en cas de grave fasciculation de l’œil ?

Si les tremblements de paupières sont sévères, votre médecin peut vous référer à un neuro-ophtalmologue, qui peut vous offrir des injections de toxine botulinique, aussi connu sous le nom de Botox, pour arrêter temporairement les spasmes. Les options chirurgicales, comme la myectomie, une intervention qui consiste à enlever ou à couper certains muscles et nerfs des paupières, elle peut soulager certains symptômes d’un blépharospasme grave.

Alors ne soyez pas stressé à cause d’une petite contraction. Mais si les symptômes d’œil qui saute persistent et sont gênants, consultez votre médecin pour écarter la possibilité de problèmes oculaires et neurologiques plus graves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *