Comment réserver une ambulance ? Et pour quelles raisons ?

Réserver un transport sanitaire nécessite certaines conditions. En effet, si vous avez besoin d’un transport par ambulance, c’est que vous n’êtes pas en mesure de vous déplacer (en voiture personnelle, via le transport public ou à pied) pour rejoindre un établissement de soins. Qui peut réserver une ambulance et dans quels cas faire appel à ces services ? Les réponses dans cet article.

Qui peut réserver une ambulance ?

Pour rappel, l’ambulance est un véhicule sanitaire entièrement équipé. Il peut transporter des personnes en position allongée ou semi-allongée, qui réclament des soins particuliers le temps de se rendre dans un établissement de santé.

On peut aussi réserver une ambulance dans le cadre d’une consultation médicale, d’une hospitalisation ou encore d’une convocation auprès des centres de santé. Certains professionnels, comme Gaillard Médical Services, proposent des services de transport médicalisé et d’ambulance. Ils s’adressent principalement aux patients et aux personnes qui ont besoin d’une surveillance médicale.

Les différents types de transports sanitaires

On retrouve précisément trois types de transports sanitaires :

  • l’ambulance,
  • les taxis,
  • les VSL.

réserver une ambulance

L’ambulance

Selon le Code de la santé publique, il existe trois catégories d’ambulance. Ce sont les ambulances de type A, de type B et de type C.

  • Type A : conçue et équipée pour le transport sanitaire de patients dont l’état de santé ne laisse pas présager qu’ils puissent devenir des patients en détresse.
  • Type B : ambulance de soins d’urgence conçue et équipée pour le transport, les premiers soins et la surveillance des patients.
  • Type C : ambulance de soins intensifs conçue et équipée pour le transport, les soins intensifs et la surveillance des patients.

Le taxi conventionné

Les taxis conventionnés diffèrent des taxis ordinaires. Ils disposent d’un agrément de la CPAM et circulent exclusivement dans le cadre d’un transport sanitaire. Ils font donc office de moyen de transport pour les malades, les blessés, les personnes âgées ainsi que les personnes à mobilité réduite.

La convention assure la prise en charge des passagers, contrairement aux autres transports sanitaires, comme le VSL. Notons cependant que les taxis conventionnés ne peuvent accueillir que trois passagers au maximum, en position assise.

Bien que les taxis conventionnés ne soient pas soumis à des règles d’hygiène strictes, comme les ambulances et les VSL, ils présentent néanmoins des équipements de santé de base. On cite :

  • la boîte de compresses stériles 10 x 10 cm,
  • le pansement stérile absorbant (de type américain),
  • la bande extensible de 4 mètres sur 10 cm,
  • les clips de fixation pour les bandes,
  • la solution antiseptique bactéricide non iodée,
  • une paire de ciseaux,
  • une paire de gants stériles,
  • la couverture de survie,

Le VSL ou Véhicule Sanitaire Léger

Le VSL se reconnaît facilement par son aspect physique : une voiture blanche dotée de quatre portes. Ce type de transport sanitaire observe des règles d’hygiène particulièrement strictes. La preuve, on le nettoie et le désinfecte minutieusement tous les jours.

En dehors de ces règles d’hygiène, le VSL s’équipe impérativement de matériels de secourisme d’urgence. Quant à sa capacité, il peut transporter 1 à 3 passagers sans assistance médicale permanente.

Pour prétendre à un remboursement, le patient peut bénéficier d’une aide dans la gestion administrative ou d’un accompagnement à la marche.

Dans quel cas faut-il réserver une ambulance ?

Dans certains cas bien définis, le recours à une ambulance reste la seule alternative. On fait essentiellement allusion aux situations d’urgence ainsi qu’à la prescription médicale.

Les situations d’urgence

Les situations d’urgence constituent les principales conditions pour bénéficier d’un transport par ambulance. Elles englobent les cas ci-après :

  • la personne ne respire plus ;
  • la personne ne bouge plus ;
  • la personne est totalement inconsciente ;
  • la personne perd beaucoup de sang ;
  • la personne a des vertiges ;
  • la personne ne réagit plus.

Le patient est toujours conscient ? Il peut encore marcher ? Il présente des blessures mineures, de petites éraflures ? Inutile de réserver une ambulance. Il est impératif de respecter les règles et déterminer la situation avant de faire appel à une ambulance.

Vous ne parvenez pas à évaluer le degré de gravité d’une situation médicale ? Dans ce cas, vous pouvez faire appel à une ambulance. Pensez néanmoins à suivre par étape les conseils de l’ambulancier.

réserver une ambulance

La prescription médicale

La prescription médicale représente un document prescrit par le médecin pour le patient afin qu’il le remette au médecin-conseil de sa CPAM. On préconise la prescription médicale dans le cadre de :

  • une hospitalisation, peu importe la durée (complète, partielle ou ambulatoire) ;
  • une affection de longue durée (ALD) si l’état de santé ne permet pas le déplacement par les propres moyens du patient ;
  • un état qui nécessite un transport allongé ou une surveillance constante ;
  • un contrôle réglementaire (convocation du contrôle médical, d’un médecin expert, ou d’un fournisseur d’appareillage agréé) ;
  • soins en rapport avec un accident du travail ou une maladie professionnelle ;
  • retour au domicile dans le cadre d’une permission de sortie pour les enfants hospitalisés 14 jours et plus.

Quelles sont les conditions pour réserver une ambulance ?

Il est possible de réserver une ambulance gratuitement par le biais des services de transport sanitaire près de chez vous. Souvent, la réservation se fait en ligne pour une réponse rapide. Toutefois, pour en bénéficier, vous devez présenter un bon transport ou une prescription médicale délivrée par votre médecin.

Notez que seul le médecin est habilité à vous prescrire le type de transport médical qui convient, selon votre état de santé. Quant au remboursement et à la prise en charge, ils s’appliquent aux moyens de transport ci-après :

  • l’ambulance,
  • le véhicule sanitaire léger (VSL),
  • le taxi conventionné,
  • les transports en commun terrestres,
  • l’avion ou le bateau de ligne régulière,
  • le moyen de transport individuel.

Avant toute demande, il est donc nécessaire d’analyser la situation afin de déterminer si la prise en charge est nécessaire. Toute situation non urgente ne doit pas faire l’objet d’une réservation d’ambulance pour des raisons évidentes. Il convient donc de respecter scrupuleusement les critères énoncés plus haut afin d’évaluer la nécessité de la réservation du transport sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *