Hypotrophie mammaire : les réponses de la chirurgie esthétique

L’absence ou l’insuffisance de poitrine peut devenir une source de complexe chez les femmes, voire conduire à un mal-être quotidien ou un manque de confiance en soi. Heureusement, la chirurgie esthétique propose aujourd’hui des solutions efficaces pour celles qui en arrivent à véritablement mal vivre leur hypotrophie mammaire. Le point.

L’hypotrophie mammaire et la chirurgie esthétique

L’hypotrophie mammaire est un trouble qui se caractérise par une poitrine exagérément petite par rapport à la morphologie générale. L’on parle d’hypoplasie lorsqu’elle est modérée et d’aplasie lorsque l’un ou les deux seins sont totalement absents.

Les causes de l’hypotrophie mammaire

Les causes de l’hypotrophie de la poitrine peuvent être biologiques ou particulières. Elle peut résulter d’un mauvais développement des seins pendant la puberté ou faire suite à un amaigrissement important. Un changement hormonal qui survient à la ménopause ou après une grossesse peut également en être la cause. Elle peut par ailleurs être causée par une maladie génétique ou par la prise de certains médicaments.

Le recours à la chirurgie esthétique

Au-delà du mal-être physique, une hypotrophie mammaire devient problématique chez les mères souhaitant allaiter. En effet, les glandes mammaires étant trop petites, elles ne rendent pas possible la production correcte de lait. Le recours à la chirurgie esthétique est la solution la plus évidente face à ce problème. Il s’agira d’une mammoplastie qui visera à augmenter la taille du bonnet et de la modification de la forme du buste pour harmoniser la silhouette. Le lipofilling mammaire et la pose de prothèses sont les deux options possibles. N’hésitez pas à vous rendre sur les plateformes spécialisées à l’instar de chirurgie-esthetique-fray.com pour obtenir davantage d’informations.

chirurgie esthétique

Focus sur la réponse de la chirurgie esthétique

La chirurgie esthétique et plastique est une solution pour corriger l’hypotrophie mammaire. L’intervention la plus prisée reste le lipofilling.

Lipofilling mammaire ou pose de prothèses ?

Le lipofilling mammaire consiste à injecter vos cellules graisseuses (sur les cuisses et le ventre) dans votre poitrine. La graisse récupérée est filtrée, purifiée, puis lavée avant d’être réinjectée sous anesthésie générale dans un hôpital. Le résultat est très naturel et définitif sans aucun risque de rejet. Les limites de cette méthode sont liées à la disponibilité de la graisse pouvant être prélevée. Plus vous êtes mince, plus vos réserves de graisse sont faibles. L’intervention peut devenir compliquée, voire impossible. La pose de prothèses consiste à glisser des implants au niveau de l’aréole ou sous les seins au moyen d’une incision. L’insertion se fait en dual plane (le dessous du muscle pectoral reçoit la partie supérieure de la prothèse, tandis que la partie inférieure est posée sous la glande).

Le remboursement par la Sécurité sociale

Les mutuelles ainsi que la Sécurité sociale peuvent prendre en charge les interventions en cas d’hypotrophie sévère majeure (agénésie). Une demande d’entente rédigée au préalable par le chirurgien pendant la première consultation est nécessaire. Une fois ce document déposé auprès de votre centre d’assurance maladie, un médecin-conseil vous convoquera 15 jours plus tard. Il vérifiera la sévérité de l’hypotrophie avant de donner, le cas échéant, son accord.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *