Perte de cheveux : combien de cheveux perdez-vous par jour ?

Lorsque vous perdez vos cheveux il est facile de paniquer après avoir remarqué un gros amas de mèches sur votre oreiller, dans le siphon de la douche ou ailleurs dans votre maison.

Si la perte d’une certaine quantité de cheveux est normale, la perte d’une quantité anormalement importante de cheveux pendant votre sommeil ou après vous être lavé les cheveux pourrait indiquer que vous traversez les premiers stades de la calvitie masculine.

D’autre part, il est souvent facile d’interpréter une perte de cheveux normale et saine comme un signe avant-coureur d’une perte de cheveux permanente.

Combien de cheveux peut-on perdre par jour ?

Les estimations varient quant à l’ampleur de la perte de cheveux qui est normale et ne constitue pas un signe de calvitie (ou, dans certains cas, d’autres problèmes de santé pouvant entraîner une perte de cheveux). Cependant, la plupart des sources s’accordent à dire qu’une perte de 50 à 150 cheveux par jour est normale.

De nombreux dematologues affirme qu’il est normal de perdre entre 50 et 100 cheveux par jour. D’autres sources indiquent une fourchette plus large – dans une étude de 2009, des chercheurs ont conclu qu’une perte de 10 à 250 cheveux est une estimation assez normale de la perte quotidienne.

Si la perte de 100 cheveux peut sembler importante, il s’agit d’un pourcentage relativement faible du nombre total de cheveux. Une personne moyenne possède environ 100 000 follicules pileux au total, ce qui signifie qu’une perte quotidienne de 100 cheveux représente environ 0,1 % du nombre total de cheveux.

Cette perte de cheveux est une partie tout à fait normale et naturelle du cycle de vie de vos cheveux. En supposant que vos follicules ne soient pas affectés par la calvitie masculine, chaque mèche de cheveux que vous perdez devrait être remplacée par une nouvelle au fur et à mesure que le follicule avance dans son cycle de vie.

Le cycle de croissance de vos cheveux et la chute des cheveux

Tout comme votre peau, vos follicules pileux subissent un cycle de croissance continu. Dans le cadre de ce cycle, les nouvelles mèches de cheveux passent d’une phase de croissance à une phase de détachement, après quoi le follicule produit un nouveau cheveu pour les remplacer. Le cycle lui-même comporte quatre étapes :

  • La phase anagène (croissance): cette phase correspond au moment où chaque mèche de vos cheveux atteint sa pleine longueur.
  • La phase catagène (régression): une fois que le cheveu a atteint sa longueur maximale, il se détache du follicule et cesse de pousser.
  • La phase télogène (repos): lorsque l’ancienne mèche de cheveux se détache, une nouvelle mèche commence à pousser à partir du follicule, sous l’ancienne mèche.
  • La phase exogène (chute): l’ancienne mèche de cheveux se détache complètement du cuir chevelu et tombe, tandis que les nouveaux cheveux traversent la peau pour la remplacer.

La chute des cheveux se produit pendant la phase exogène (ou mue) du cycle de croissance. Puisqu’un nouveau cheveu pousse activement à partir du follicule pour remplacer l’ancien, ce type de chute de cheveux n’endommagera pas votre ligne de cheveux et ne provoquera pas de signes visibles de calvitie.

Chute de cheveux et calvitie

La chute des cheveux est une partie normale et naturelle du cycle de croissance des cheveux. La calvitie masculine, en revanche, est le résultat de la production par votre organisme de certaines hormones androgènes qui entraînent la miniaturisation de vos follicules pileux et les rendent incapables de produire de nouvelles mèches de cheveux.

La dihydrotestostérone, ou DHT, est la principale hormone responsable de la chute des cheveux chez l’homme. Si vos follicules pileux sont sensibles à la DHT, cette hormone peut se lier à des récepteurs dans votre cuir chevelu et causer des dommages lents et progressifs à la racine de vos cheveux, à la couronne et à d’autres zones de votre cuir chevelu.

La sensibilité à la DHT est essentiellement génétique, ce qui signifie que tous les hommes n’ont pas le même risque de perdre leurs cheveux à cause de la DHT. Nous avons abordé ce sujet plus en détail dans notre guide sur la DHT et la calvitie masculine.

Alors que la perte normale de cheveux ne devrait pas affecter l’apparence de vos cheveux, la perte de cheveux causée par la DHT a tendance à affecter certaines zones plus que d’autres.

Par exemple, si vous êtes sujet à la calvitie masculine, vous pouvez remarquer que les mèches de cheveux autour de votre ligne de cheveux tombent en grand nombre. Il est également courant de perdre des cheveux dans des zones telles que la couronne et les tempes.

Il s’agit là de formes courantes de perte de cheveux à motifs qui peuvent indiquer une calvitie masculine. La plupart des médecins spécialisés dans la perte de cheveux utilisent la classification Norwood – un tableau répertoriant les schémas courants de perte de cheveux – pour classer les schémas spécifiques de la calvitie masculine.

En résumé, alors que la chute normale des cheveux n’affecte généralement pas l’apparence de vos cheveux, la perte de cheveux causée par la DHT et la calvitie masculine se produit normalement selon un schéma reconnaissable.

Comment prévenir la calvitie masculine ?

Comme nous l’avons expliqué ci-dessus, il est normal de perdre une petite quantité de cheveux chaque jour. Cependant, si votre perte de cheveux se produit selon un schéma clair et entraîne un changement notable de votre ligne de cheveux, c’est probablement le signe que vous avez la calvitie.

Il est plus facile de prévenir la perte de cheveux que de faire repousser ceux que vous avez déjà perdus. Cela signifie que si vous êtes inquiet de perdre vos cheveux et que vous voulez empêcher que la situation ne s’aggrave, il est important que vous agissiez dès que possible.

Finasteride

Le finastéride est le traitement le plus efficace disponible pour prévenir la perte de cheveux due à la calvitie masculine. Il agit en inhibant la production de DHT, l’hormone qui entraîne la miniaturisation des follicules pileux, dans votre organisme.

L’utilisation du finastéride est simple. Le médicament se présente sous forme de comprimés et doit être pris quotidiennement pour être efficace.

Des études montrent que le finastéride fonctionne extrêmement bien. Dans une étude réalisée en 1998, 83 % des hommes souffrant de perte de cheveux qui utilisaient le finastéride ont cessé de perdre leurs cheveux après deux ans de traitement, et 66 % des hommes participant à l’étude ont même retrouvé une partie des cheveux qu’ils avaient perdus avant de prendre le médicament.

Minoxidil

Le minoxidil est un médicament topique qui agit en augmentant le flux sanguin vers votre cuir chevelu. Cela contribue à stimuler les follicules pileux et à favoriser une croissance saine des cheveux, ce qui peut vous permettre de faire repousser une partie des cheveux que vous avez perdus à cause de la calvitie.

Des études sur le minoxidil montrent qu’il est efficace pour favoriser la croissance des cheveux chez les hommes atteints de calvitie. Lors d’un essai de 48 semaines sur Regaine (un médicament topique contenant du minoxidil), les hommes ont vu pousser en moyenne 35,3 nouveaux cheveux par centimètre carré dans les zones touchées par la calvitie masculine.

Contrairement au finastéride, le minoxidil n’est pas un médicament hormonal, ce qui signifie qu’il n’empêche pas votre organisme de produire de la DHT. De nombreux hommes atteints de calvitie masculine utilisent le finastéride en association avec le minoxidil pour inhiber la production de DHT et stimuler en même temps la croissance locale des cheveux.

Si vous vous coiffez, vous risquez de perdre un peu plus de cheveux que les autres. Ce phénomène est particulièrement fréquent chez les femmes, dont environ 40 % connaissent un certain degré de perte excessive de cheveux en raison de facteurs tels que le brossage et l’utilisation de produits coiffants.

Bien que l’étude ci-dessus porte sur les femmes, les mêmes règles s’appliquent aux hommes. Si vous vous coiffez de manière agressive ou si vous vous brossez souvent les cheveux, vous pouvez perdre quelques cheveux supplémentaires par jour.

Autres traitements contre la perte de cheveux

Si le finastéride et le minoxidil sont les traitements qui ont généralement le plus d’impact sur la perte de cheveux, ils sont loin d’être les seules options disponibles. D’autres options de traitement de la perte de cheveux causée par la calvitie masculine incluent :

  • Le shampooing au kétoconazole, qui est lié à des améliorations de la croissance des cheveux lorsqu’il est utilisé en association avec le finastéride et le minoxidil.
  • Le shampooing au pyrithione de zinc, qui est également lié à une amélioration de la croissance des cheveux dans certaines études sur les hommes atteints de calvitie.
  • La biotine, une vitamine B qui joue un rôle important dans la production de kératine, une protéine essentielle qui compose les cheveux.

Les bloqueurs de DHT en vente libre, comme le palmier nain, qui peuvent inhiber la DHT en petite quantité et ralentir le rythme de la chute des cheveux.