Quel accompagnement suite à une chimio ou une alopécie ?

La chimiothérapie comme l’alopécie entraîne d’importantes conséquences sur le plan physique, mais aussi sur le plan mental. Leurs effets ont un impact négatif sur l’équilibre psychologique et le bien-être des patients. Comment faire pour surmonter cette épreuve ? Voici nos conseils.

Les conséquences psychologiques de la chimiothérapie et de l’alopécie

Avoir un cancer et suivre une chimiothérapie n’est pas uniquement un défi pour le corps. C’est également un énorme challenge mental. Entre la maladie en elle-même, la fatigue et les effets secondaires provoqués par le traitement, il est normal de se sentir perdu, en colère, triste, etc. Il en va de même en cas d’alopécie. Il s’agit d’une maladie auto-immune qui se traduit par la perte accrue et progressive ou brusque des cheveux. Elle résulte souvent des séances de chimio, d’états de stress intenses et constants, de l’accouchement, d’une radiographie locale ou encore d’une intervention chirurgicale. Les effets de la chimiothérapie et de l’alopécie entraînent une série de sentiments négatifs puissants comme la peur, le désespoir, la déception et le chagrin.

Comment faire face aux effets de la chimio et de l’alopécie ?

Heureusement, la plupart des effets de la chimio et de l’alopécie sont réversibles.

La perte de cheveux

Que ce soit suite à une chimiothérapie ou une alopécie, la perte de cheveux est toujours vécue comme un réel traumatisme. Cela représente un frein pour de nombreux patients dans leurs prises de décisions et d’initiatives. Ils ont de moins en moins confiance en eux. Leur estime de soi se retrouve amoindrie. Sachez qu’il est possible de masquer la perte de cheveux par le port d’accessoires. Par exemple, il existe une variété de prothèses capillaires et de perruques au Luxembourg et partout ailleurs. Courtes, mi-longues, longues, lisses, ondulées ou frisées, il y en a pour tous les goûts, de tous les styles et de toutes les couleurs. N’hésitez pas à demander conseil à un coiffeur pour vous aider à choisir le vôtre. Le port de foulards et d’écharpes est également une bonne alternative pour masquer la perte de cheveux. Il existe de nombreuses façons de porter le foulard sur la tête. Aussi, les modèles se déclinent en un vaste choix de coloris et de matières : soie, coton, lin, etc. Pour trouver le modèle qu’il vous faut, le mieux est de vous rendre dans un magasin proposant des perruques ou foulards.

accompagnement chimio ou alopécie

Les troubles cutanés

Rougeurs, plaques, dessèchements, tiraillements… Les troubles cutanés sont essentiellement liés aux séances de chimiothérapie. Le syndrome main-pied figure parmi les troubles les plus récurrents. Il se traduit par une sécheresse de la peau, des cloques, etc. Pour soulager ces symptômes, il faut adopter quelques gestes simples. Par exemple, utilisez un savon surgras pour la toilette et appliquez régulièrement une crème hydratante sur la peau. Pensez également à porter des vêtements amples et des chaussures souples. En revanche, évitez au maximum l’exposition des mains et des pieds au soleil, la marche prolongée et les activités qui engendrent le frottement de la peau ou la pression des mains.

La fragilisation des ongles

Les ongles deviennent striés, cassés et ondulés à cause de la chimiothérapie. Parfois, leur couleur se modifie et ils finissent par tomber. Pour éviter cela ou limiter au mieux les dégâts, il convient de porter des gants de protection durant les tâches ménagères et des chaussures confortables au quotidien. Coupez également les ongles courts pour éviter les fissures et les soulèvements. Pour protéger efficacement vos ongles, n’hésitez pas à utiliser un vernis à base de silicium.

Les lésions de la bouche

Les muqueuses de la bouche sont très fragilisées par la chimiothérapie. Certains médicaments dédiés sont à l’origine de sécheresse de la bouche, d’inflammations, d’aphtes, de mycoses, de douleurs et d’altération du goût. Pour limiter les risques, il est important de réaliser des bains de bouche prescrits par le médecin et de veiller à une bonne hygiène buccale. Privilégiez aussi les aliments mous et mixés. Évitez, par ailleurs, de manger trop gras, trop salé et trop épicé ainsi que les boissons gazeuses et alcoolisées. Enfin, n’hésitez pas à manger des sorbets ou à sucer des glaçons.

L’accompagnement et le suivi médical sont indispensables

Chacun réagit différemment face aux effets de la chimiothérapie et de l’alopécie. Tout dépend du vécu, de l’état d’esprit, de la personnalité et de la situation de vie de chacun. Pour votre santé et surmonter cette épreuve difficile psychologiquement, il est important de se faire aider par un psychologue, un médecin spécialiste… Au-delà de leurs compétences médicales, ces professionnels de la santé savent ce que vous endurez et comprennent ce que vous ressentez. Leur aide peut faire la différence dans les situations difficiles. Il ne faut pas hésiter à les consulter.

La communication avant tout

Raconter son quotidien et exprimer ses sentiments n’est pas chose aisée lorsqu’on fait face aux autres effets de la chimiothérapie et de l’alopécie. Pourtant, une bonne communication est fondamentale dans ce genre de situation. C’est d’ailleurs la première étape pour surmonter au mieux cette épreuve. Les tabous et les non-dits n’ont pas leur place. Pour cela, vous pouvez en parler à vos proches, intégrer un groupe de soutien, consulter un psychologue…

Qu’en est-il de l’entourage ?

L’entourage joue un rôle capital pour aider le malade à surmonter cette épreuve difficile et délicate. Dans le cas où si c’est un de vos proches fait face aux effets indésirables d’une chimiothérapie ou d’une alopécie, soutenez-le, entourez-le de votre affection et donnez-lui le sourire. Apportez-lui vos conseils et encouragez-le à tout moment. La présence des proches et les petites attentions du quotidien lui seront bénéfiques et l’aideront à se sentir mieux. Cela va donner au patient des forces et du courage pour affronter le quotidien.

Faire face aux effets indésirables de la chimiothérapie et de l’alopécie n’est pas facile. Toutefois, la communication et la présence des proches ainsi que des professionnels de la santé vous aideront considérablement à surmonter cette épreuve. Aussi, il est possible de masquer ces effets avec quelques astuces. Vous pouvez, par exemple, cacher la perte de cheveux avec des accessoires. Il existe de nombreux magasins destinés aux personnes ayant eu le cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *