Quels traitements naturels contre les acouphènes ?

Il existe deux types d’acouphènes. Les acouphènes subjectifs sont des bruits que vous seul pouvez entendre et qui représentent plus de 95 % des acouphènes. Les acouphènes objectifs, qui sont parfois décrits comme des pulsations, peuvent être entendus par votre médecin lors d’un examen et sont souvent associés à des contractions musculaires ou à des problèmes de vaisseaux sanguins.

Les acouphènes peuvent être provoqués par un certain nombre de conditions, telles qu’une perte auditive liée à l’âge, du cérumen, de la pression ou du liquide dans l’oreille moyenne, une exposition à des bruits forts, une blessure à la tête ou des conditions systémiques comme l’hypertension artérielle. Certains médicaments peuvent également provoquer ou aggraver les acouphènes. Si les acouphènes sont nouveaux, croissants ou persistants, il convient de consulter un médecin oto-rhino-laryngologiste.

Traitements naturels des acouphènes

Pour certaines personnes, il peut y avoir une maladie sous-jacente qui peut être traitée. Votre médecin peut vous recommander de changer de médicament, d’enlever le cérumen ou de traiter une affection des vaisseaux sanguins.

S’il existe des médicaments ou des dispositifs qui peuvent aider à rendre le bruit moins gênant, il se peut qu’il n’y ait rien qui puisse éliminer entièrement le bruit.

Voici un aperçu des remèdes naturels dont on dit parfois qu’ils aident à soulager les acouphènes :

1) Ginkgo biloba

Le ginkgo biloba, une herbe dont on dit qu’elle stimule la circulation, pourrait être un traitement naturel des acouphènes et avoir un impact sur un sous-groupe de personnes souffrant de cette affection.

En 2013, des chercheurs ont examiné quatre essais cliniques publiés précédemment (avec un total de 1 543 participants) sur le ginkgo biloba pour les acouphènes.

Dans leur examen, les chercheurs n’ont trouvé aucune preuve que le ginkgo biloba était efficace pour les personnes dont les acouphènes sont la principale préoccupation. Dans l’une des études, qui portait sur des personnes atteintes de démence légère à modérée, une réduction légère mais statistiquement significative des symptômes d’acouphènes a été observée chez des personnes atteintes de démence vasculaire ou de la maladie d’Alzheimer.

2) L’acupuncture

Thérapie populaire contre les acouphènes, l’acupuncture (manuelle ou électroacupuncture) est parfois considérée comme un moyen de gérer les symptômes.

Dans une revue publiée dans BMC Complementary and Alternative Medicine en 2012, les chercheurs ont examiné des études publiées précédemment sur l’acupuncture pour le traitement des acouphènes.

Dans leur rapport, les auteurs de l’étude ont constaté que la qualité des études était la plupart du temps médiocre. Sur les neuf essais contrôlés randomisés qui ont utilisé l’acupuncture comme seul traitement, la taille et la qualité des essais « n’étaient pas suffisantes pour tirer des conclusions définitives ».

3) Le zinc

Le zinc, un oligo-élément essentiel, est impliqué dans les transmissions nerveuses tout au long de la voie auditive dans l’organisme et a été lié à l’acouphène dans plusieurs études préliminaires.

Une étude publiée en 2015 a évalué les niveaux de zinc chez les personnes souffrant d’acouphènes. Sur les 100 personnes participant à l’étude, 12 présentaient un faible taux de zinc sérique. La gravité et l’intensité sonore des acouphènes étaient plus importantes chez les personnes présentant de faibles taux de zinc. Les chercheurs ont également noté que l’âge moyen du groupe déficient en zinc était de 65,4 ans.

4) Autres remèdes

Le biofeedback est un processus qui consiste à apprendre à contrôler consciemment des fonctions vitales qui sont normalement inconscientes, comme le rythme cardiaque et la respiration. Dans une étude de 2009, les chercheurs ont découvert qu’une combinaison de biofeedback et de thérapie cognitivo-comportementale pourrait aider à diminuer la détresse liée aux acouphènes.

Des études préliminaires ont également examiné le rôle de la vitamine B12 et du magnésium chez les personnes souffrant d’acouphènes.

Réflexions finales

En raison du manque de recherche, il est trop tôt pour recommander l’un de ces remèdes comme traitement contre les acouphènes. Si vous envisagez de prendre des compléments alimentaires, consultez d’abord votre médecin pour évaluer les risques et les avantages potentiels.

Bien qu’il puisse être frustrant d’entendre qu’il est impossible d’éliminer le bruit, il existe des stratégies que vous pouvez appliquer dans votre vie quotidienne pour faciliter la gestion ou la maîtrise de vos symptômes.

Par exemple, les périodes de stress activent la réaction de combat ou de fuite de votre corps et peuvent aggraver les symptômes. Faire régulièrement de l’exercice et pratiquer la méditation, la pleine conscience ou d’autres techniques de relaxation peut contribuer à améliorer votre état de santé général, votre sommeil et votre capacité à gérer le stress.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *