Régime alimentaire et perte de poids : Adoptez un mode de vie sain

Les opinions divergent quant à la valeur des régimes amaigrissants. Certains pensent que si les individus ont suffisamment de volonté pour suivre un régime, ils peuvent perdre une quantité illimitée de poids. D’autres plus pessimistes pensent que les tentatives de perte de poids sont très rarement couronnées de succès et que le retour au poids de départ est inévitable.

Il y a beaucoup de questions à se poser lorsqu’on se demande si un régime fonctionne :

  • Est-ce que ce régime alimentaire continue à nous faire perdre du poids ?
  • Et ce que l’on a regagné une partie du poids perdu ?
  • Est-ce que certains régimes alimentaires nous font regagner plus de poids que l’on a perdu ?

Dans une étude Américaine réalisée auprès de femmes participant à un programme d’amaigrissement, ces dernières ont déclaré que leur objectif de réduction de poids était en moyenne de 32 %. Après 48 semaines de traitement et une perte moyenne de poids de 15 kg, 47 % des femmes n’ont pas réussi à perdre du poids. La question à se poser serait donc : Quels sont donc les objectifs réalisables ?

 

Qu’en est-il pour l’obésité en France ?

En France, l’obésité a considérablement augmenté. Le nombre d’adultes qui tentent de perdre du poids en suivant un régime et le montant d’argent consacré à la perte de poids ont également augmenté.

D’après l’enquête Epidémiologique ObEpi-roche 6,5 millions de personnes sont considérées comme obèses en France (soit 14,5% de la population adulte), cette proportion est passé de 8,5% à 14,5% entre 1997 et 2009.

Pourquoi opter pour une perte de poids ?

D’un point de vue médical, la prévention des maladies métaboliques comme l’hypertension, le diabète de type 2, les maladies coronariennes et la démence sont les plus importants problèmes de santé actuellement. L’obésité est associée à toutes ces maladies chroniques courantes.

Entre-temps, une perte de poids modérée et soutenue est associée à des améliorations de la santé :

  • Diminution du risque de diabète de type 2
  • Réduction de la tension artérielle
  • Amélioration des profils lipidiques

L’amélioration de la santé commence à se manifester avec une perte de poids de 5 à 7 % du poids corporel. La perte de poids est généralement recommandée pour les personnes ayant un IMC (indice de masse corporelle) de 30 ou plus et pour les personnes dont l’indice de masse corporelle se situe entre 25 et 29,9 et qui présentent deux facteurs de risque ou plus (hypertension, diabète de type 2, lipides anormaux, coronaropathie). L’IMC est le poids d’une personne en kilogrammes (kg) divisé par sa taille en mètres carrés. L’IMC est utile dans les études démographiques parce qu’il est facile à obtenir et, en général, parce qu’il constitue une mesure utile de la santé et de la longévité. Il ne distingue pas le poids de la graisse corporelle, du poids des muscles ou des os. Calculez votre IMC ici.

Combiner alimentation et exercice physique

Jogging femme - Activité physique

La combinaison d’un régime alimentaire et de l’exercice physique permettra d’obtenir une plus grande perte de poids et permettra un maintien plus long de la perte de poids que n’importe quelle intervention seule. L’exercice peut comprendre de nombreuses activités différentes, mais peut généralement être divisé en deux grandes catégories : l’exercice cardiovasculaire ou d’endurance et l’entraînement de résistance.

 

Pourquoi les régimes alimentaires échouent-ils ?

La principale raison de l’échec des régimes alimentaires est que nous sommes dépendants aux aliments malsains et la société moderne nous informe mal. Le sucre peut être une substance conduisant à une forme naturelle de dépendance.

Sucre - aliments malsains

Nous avons développé une addiction à certains aliments comme nous pourrions le faire avec des drogues dures : Le sucre en est le parfait exemple. Certaines voix s’élèvent aujourd’hui et dénoncent le sucre comme étant une drogue dure au même niveau que la cocaïne ou encore l’alcool. Le sucre est remarquable en tant que substance addictive libérant des opioïdes et de la dopamine et a un grand potentiel de dépendance, sans parler des dégâts durable sur notre santé physique et mentale.

Au-delà des dépendances alimentaires, l’obésité peut parfois être héréditaire. Lorsqu’une personne a un parent qui est atteint d’obésité ou de surpoids, le risque qu’il soit lui-même atteint d’obésité augmente. Des études démontrent que plus de 70% des personnes obèses ont au mois une personne de leur entourage familial qui souffre d’obésité.

Des causes plus ou moins fréquentes également sont les causes psychologiques : Les personnes amenées à vivre une ou plusieurs situations de dépression ou de stress se tournent parfois vers la nourriture pour se réconforter.

En résumé, un régime est un moyen efficace de perdre du poids afin de se sentir bien dans son corps mais il est avant tout un traitement thérapeutique permettant surtout de se sentir mieux dans son esprit. Cependant ces régimes peuvent échouer, donc un mode de vie sain prévaut toujours. « Un corps sain dans un esprit sain », cela peut paraitre comme étant un chemin sans fin pour aboutir à au résultat escompté mais la connaissance de son corps est la clé de ce cheminement. S’il s’agissait d’une course, cette course serait gagnée par la tortue et non le lièvre.

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Bonjour
    Site intéressant,instructif, avec bcps de pédagogie. J’adhère complétement,et j’encourage les gens qui cherchent à mieux s’entretenir de s’y intéresser.
    Bon courage, et bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *