Sueurs nocturnes : causes et traitements

Les sueurs nocturnes constituent un aspect inconfortable de la vie pour de nombreuses personnes.

Si les sueurs nocturnes sont un symptôme courant de la ménopause, elles peuvent également être causées par certaines affections médicales et certains médicaments. Dans la plupart des cas, les sueurs nocturnes ne sont pas un symptôme grave.

Quelles sont les causes des sueurs nocturnes ?

De nombreuses femmes ont des bouffées de chaleur et des sueurs nocturnes pendant la ménopause.

Les sueurs nocturnes peuvent également être causées par d’autres conditions médicales, telles que :

  • des infections, comme la tuberculose ou le VIH
  • le cancer, tel que la leucémie ou le lymphome
  • insuffisance cardiaque congestive

Dans certains cas, ces sueurs peuvent être un effet secondaire d’un médicament que vous prenez. Il peut s’agir de certains antidépresseurs, de traitements hormonaux et de médicaments contre le diabète.

Une consommation excessive de caféine, d’alcool, de tabac ou de certaines drogues peut également provoquer des sueurs nocturnes.

Quand devriez-vous demander de l’aide ?

Les sueurs nocturnes ne sont généralement pas un motif d’inquiétude. Mais dans certains cas, ils peuvent être le signe d’une maladie sous-jacente qui nécessite un traitement.

Consultez un médecin si vous avez des sueurs nocturnes fréquentes, si elles perturbent votre sommeil ou si elles sont accompagnées d’autres symptômes. Les sueurs accompagnées d’une forte fièvre, d’une toux ou d’une perte de poids inexpliquée peuvent être le signe d’un état pathologique grave.

Comment sont traitées les sueurs nocturnes ?

Pour traiter les sueurs nocturnes, votre médecin prendra des mesures pour s’attaquer à leur cause sous-jacente. Le plan de traitement recommandé dépendra de votre diagnostic spécifique.

Si vous avez des sueurs nocturnes à la suite de votre ménopause, votre médecin peut vous recommander une thérapie hormonale. Ce traitement peut contribuer à réduire le nombre de bouffées de chaleur que vous ressentez et à soulager d’autres symptômes. Votre médecin peut également vous prescrire d’autres médicaments, tels que la gabapentine, la clonidine ou la venlafaxine, qui sont utilisés en dehors des indications pour les sueurs nocturnes.

Si une infection sous-jacente est la cause de vos sueurs nocturnes, votre médecin peut vous prescrire des antibiotiques, des médicaments antiviraux ou d’autres médicaments pour aider à la traiter.

Si vos sueurs nocturnes sont causées par un cancer, votre médecin peut recommander une combinaison de médicaments de chimiothérapie, de chirurgie ou d’autres traitements.

Si vos sueurs nocturnes sont liées aux médicaments que vous prenez, votre médecin peut ajuster votre dosage ou vous recommander un autre médicament.

Si la consommation d’alcool, de caféine ou de drogue est à l’origine de vos sueurs nocturnes, votre médecin peut vous conseiller de limiter ou d’éviter ces substances. Dans certains cas, il peut vous prescrire des médicaments ou vous recommander une thérapie pour vous aider à arrêter.

Votre médecin peut également vous conseiller d’adapter vos habitudes de sommeil. Enlever les couvertures de votre lit, porter un pyjama plus léger ou ouvrir une fenêtre dans votre chambre peut aider à prévenir et à atténuer les sueurs nocturnes. Il peut également vous aider à utiliser la climatisation ou un ventilateur, ou à trouver un endroit plus frais pour dormir.

Chez les personnes atteintes d’un lymphome ou du VIH, ces sueurs peuvent être le signe d’une progression de la maladie.

Puis-je éviter les sueurs nocturnes ?

Certaines causes de sueurs nocturnes peuvent être évitées. Pour réduire le risque il faut :

  • limitez votre consommation d’alcool et de caféine
  • éviter la consommation de tabac et de drogues illicites
  • maintenir votre chambre à une température confortable, plus fraîche la nuit que le jour
  • ne faites pas d’exercice, ne mangez pas d’aliments épicés et ne consommez pas de boissons chaudes trop près de l’heure du coucher
  • obtenir rapidement des soins médicaux si vous pensez être atteint d’une infection ou d’une autre maladie

Demandez à votre médecin plus d’informations sur votre état spécifique, les options de traitement et les stratégies de prévention des sueurs nocturnes.