Le vieillissement prématuré de la peau à cause du soleil

Avec l’âge, la peau a tendance à vieillir et on remarque l’apparition des premières rides et ridules. Il s’agit d’un phénomène naturel, toutefois, le vieillissement de l’épiderme peut être accéléré par les agressions extérieures et principalement par le soleil. En cette période estivale, la protection solaire est plus que jamais importante. Quelles sont les conséquences de l’action des rayons ultraviolets sur la peau ? Comment s’en protéger ?

Comprendre le fonctionnement de la peau

La peau est constituée de l’épiderme, du derme et de l’hypoderme. L’épiderme, la partie qui se trouve en surface, est composé à plus de 90% de cellules responsables de la production de kératine essentielle à la construction de la peau. Sous l’influence des facteurs extérieurs, ces kératinocytes se transforment en cornéocytes, qui s’accumulent pour former la fameuse couche cornée. En dessous se trouve le derme constitué de fibroblastes. Ces derniers produisent le collagène et l’élastine, des protéines responsables de l’élasticité et de la souplesse de la peau : sa jeunesse en quelque sorte. La couche inférieure constituée de tissu adipeux, l’hypoderme, est le siège de la graisse sous-cutanée. C’est dans cette couche de la peau que les petits bourrelets se forment.

Ces trois couches permettent à la peau de protéger notre organisme contre les agressions directes de notre environnement. Par exemple, elle empêche la déshydratation, absorbe les UV, régularise la température du corps, etc. Au vu de tous ces éléments et de la saison estivale qui s’annonce, il est essentiel de bien protéger sa peau des rayons du soleil, pour éviter son vieillissement prématuré : cliquez ici pour en savoir plus et vous protéger contre les UV.

vieillissement prématuré de la peau

Comment le soleil accélère-t-il le vieillissement de la peau ?

Le soleil émet plusieurs types de rayonnements parmi lesquels on retrouve les infrarouges et les ultraviolets (UVC, UVB, et UVA). Les premiers sont responsables de la sensation de chaleur sur la peau tandis que les seconds ont une action plus profonde. Ce sont ces derniers qui nous intéressent le plus.

Les coups de soleil

Les UVB sont les rayonnements solaires responsables du bronzage. Leur quantité dans l’environnement varie en fonction de l’heure de la journée, du lieu où vous vous trouvez, mais surtout de la saison. En principe, l’épiderme filtre jusqu’à 85 % des UVB. Par conséquent, seuls 15 % de ces rayons se retrouvent dans le derme. Toutefois, lorsqu’il y a un excès d’UVB, l’épiderme n’arrive plus à remplir efficacement sa fonction. Il est alors brûlé, c’est ce qui provoque le « coup de soleil ». Une exposition directe aux UVB à long terme augmente le risque de développer un cancer de la peau.

Le photovieillissement

Le photovieillissement ou le vieillissement cutané est provoqué par l’action des UVA sur la peau. Environ 50 % de ces rayonnements solaires traversent l’épiderme pour atteindre le derme. Il s’ensuit la formation de radicaux libres. Ces derniers s’attaquent aux cellules de la peau ainsi qu’à l’ADN. C’est ce qui entraîne le vieillissement prématuré de la peau. Les UVA sont aussi cancérigènes. Toutefois, ils sont moins dangereux que les UVB.

En somme, c’est le stress oxydatif provoqué par les UVB et les UVA qui contribue au vieillissement accéléré de la peau. Il provoque également des lésions au sein de l’ADN, augmentant ainsi le risque de production de cellules cancéreuses par l’organisme.

Quels sont les signes du photovieillissement ?

Le photovieillissement se traduit par un dérèglement au niveau du fonctionnement des mélanocytes. On assiste alors à l’apparition de signes d’hyperpigmentation (taches pigmentaires). On les retrouve généralement sur les parties découvertes du corps et qui sont constamment exposées au soleil : le visage, le cou, le décolleté, les mains. Les taches pigmentaires ou taches de vieillesse peuvent apparaître de façon naturelle avec l’âge. En soi, elles ne sont pas nuisibles à la santé.

De leur côté, les rides et les ridules sont le signe d’un dysfonctionnement naturel au niveau du derme qui est normalement chargé de produire de l’élastine. La peau perd alors en fermeté et en élasticité. En ce qui concerne la sécheresse cutanée, elle est le symptôme d’une mauvaise hydratation de la peau. Les rides, les ridules et la sécheresse de la peau peuvent être aggravées par l’action des ultraviolets sur la peau.

Il faut noter que chaque type de peau a une façon bien particulière de répondre aux agressions du soleil, et doit donc adapter sa protection en conséquence.

Un impact différent en fonction de votre phototype

La photosensibilité désigne la réaction de la peau face aux agressions du soleil. Elle varie d’une personne à une autre, car chaque individu possède son propre phototype. Ce dernier est déterminé à partir de la couleur des cheveux, de la carnation et de la présence ou non de taches de rousseur sur la peau, ainsi que de la sensibilité de la personne face aux rayonnements du soleil.

On recense en tout 6 phototypes.

  • Les individus du phototype 1 ont une peau laiteuse avec de nombreuses taches de rousseur. Ils ne bronzent jamais et sont constamment victimes de coups de soleil.
  • Les personnes du phototype 2 sont de peau claire pouvant acquérir un léger bronzage. Elles ont également de nombreuses taches de rousseur, sont sujettes aux coups de soleil.
  • Les individus du phototype 3 ont une carnation qui va de claire à mate, avec quelques taches de rousseur. Souvent victime de coups de soleil, ce type de peau acquiert néanmoins un bronzage qui va de clair à moyen.
  • Les personnes du phototype 4 ont une peau brune peu sensible aux UV avec un bronzage foncé. Ils n’ont pas de taches de rousseur.
  • Les individus du phototype 5 ont une peau brune insensible aux coups de soleil avec un bronzage permanent. Ils n’ont pas de taches de rousseur.
  • Les personnes du phototype 6 sont de peau noire, n’ont pas de taches de rousseur et sont insensibles aux UV.

Pour protéger votre peau des agressions du soleil, vous devez utiliser un photoprotecteur. En toute logique, le choix du produit doit tenir compte de votre phototype.

viellissement prématuré de la peau

Quel photoprotecteur choisir ?

Les photoprotecteurs, notamment les crèmes solaires, ont pour rôle de protéger la peau de l’action des UVA et UVB. Ils ont un pouvoir filtrant défini par le Sun Protection Factor (SPF), qui est un indice de protection. Ce dernier varie en fonction du produit et doit être choisi selon le rayonnement solaire et selon votre phototype. Il est également conseillé de choisir une crème solaire biologique.

En général, le SPF des crèmes solaires que l’on trouve sur le marché se présente comme suit :

  • SPF 6 : niveau de protection faible ;
  • SPF 15 : niveau de protection moyen ;
  • SPF 30 : niveau de protection élevé ;
  • SPF 50+ : niveau de protection supérieur.

Il est important de bien choisir son produit de photoprotection pour obtenir un résultat optimal.

Comment prévenir le vieillissement prématuré de la peau ?

L’adoption de certains gestes au quotidien vous permettra de protéger la peau de l’action du soleil et de ralentir son vieillissement. Une hydratation quotidienne par exemple protégera votre peau des agressions extérieures, de l’eau trop calcaire et préviendra sa déshydratation. Un soin anti-pollution est également efficace pour prévenir le vieillissement prématuré en défendant la peau contre la pollution et l’apparition de radicaux libres.

Pour finir, il est impératif d’éviter de s’exposer directement au soleil sans une crème de protection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *