Et si vous disiez adieu à votre mal de dos ?

Le mal de dos est un problème récurrent chez les Français. Selon les statistiques, plus de 90 % des jeunes adultes en souffrent. Les causes étant diverses, notamment une alimentation non équilibrée, une mauvaise posture ou encore une pathologie au niveau de la colonne vertébrale, il est relativement difficile de le traiter. Il est toutefois possible de vous guérir totalement de ce type de douleur grâce aux techniques et mesures adaptées. Trouvez ici tout ce qu’il faut savoir sur le traitement du mal de dos.

Connaitre la source de votre mal de dos

Pour trouver le traitement adéquat, il est nécessaire de déterminer la source de vos problèmes lombaires. Sachez avant tout qu’il en existe deux types, variant en fonction de leurs origines : le mal de dos d’origine mécanique et le mal de dos inflammatoire.

Le mal de dos d’origine mécanique

Un mal de dos d’origine mécanique peut affecter toutes les personnes, quel que soit leur âge. Il se manifeste par une douleur aiguë soudaine au niveau des muscles du dos. Vous les ressentez surtout lorsque vous effectuez des efforts physiques importants au niveau de votre travail ou vos séances de sport.

Ce type de mal de dos est souvent causé par un traumatisme physique comme un accident ou une blessure. Une usure de votre colonne vertébrale qui subit les effets d’une mauvaise posture régulière peut également en être la cause.

Il est notamment possible que vous souffriez d’une pathologie comme une hernie discale, une malformation au niveau de votre rachis ou encore un lumbago. Quoi qu’il en soit, un mal de dos d’origine mécanique peut vous paralyser, un traitement médical doit toujours s’accompagner de beaucoup de repos.

mal de dos

Le mal de dos inflammatoire

Le mal de dos inflammatoire se manifeste plus régulièrement, mais avec un niveau de douleur qui évolue avec le temps. Ce type de problème lombaire est plus souvent détecté chez les jeunes adultes de moins de 40 ans. Il est caractérisé par des picotements au niveau de votre dos durant la nuit et des raideurs matinales.

Contrairement aux douleurs d’origine mécanique, les symptômes s’apaisent lorsque vous faites des exercices physiques particuliers. Cette forme de mal de dos est assez chronique, la principale cause étant la manifestation d’une pathologie comme les rhumatismes inflammatoires.

Utiliser un correcteur de posture

Si l’on élimine les cas de mal de dos dus aux pathologies, les problèmes lombaires sont surtout le résultat d’une posture dorsale déséquilibrée. Notre colonne vertébrale est composée d’un ensemble de cervicaux, qui s’emboîtent parfaitement en suivant une cambrure particulière. Lors de nos activités quotidiennes, surtout lorsque nous ressentons l’effet de la fatigue, nous avons tendance à courber davantage notre dos causant ainsi un déséquilibre dans cet emboîtement. À long terme, une mauvaise posture provoquera un mal de dos chronique qui sera particulièrement difficile à traiter. L’utilisation d’un correcteur de posture représente ainsi une alternative de choix pour préserver la santé de votre colonne vertébrale.

Qu’est-ce qu’un correcteur de posture ?

Le correcteur de posture est un dispositif spécialement conçu pour prévenir et aider le rétablissement d’un problème lombaire. Selon le modèle, il est équipé de deux ou plusieurs sangles qui s’enroulent au niveau des épaules ou du buste afin de réduire la charge supportée par votre colonne vertébrale. Son usage permet aussi de renforcer vos muscles du bas et du haut de votre dos. Ce dispositif vous aidera autant à adopter un meilleur alignement de votre colonne vertébrale par rapport à votre bassin.

Choisir le bon correcteur de posture selon son mode d’utilisation

Il faut savoir qu’il existe plusieurs types de correcteurs de posture sur le marché, pensez à choisir un modèle qui correspond à votre habitude.

Il existe par exemple des dispositifs destinés à un usage quotidien, pour vous aider à adopter une bonne posture à n’importe quel moment de la journée. Ce type de correcteur est plus léger et offre un meilleur confort, il est conçu pour être porté en dessous de vos vêtements.

Vous avez également un correcteur de posture qui couvre une plus grande partie de votre surface dorsale. Il est conçu pour apporter plus de soutien à votre colonne vertébrale durant vos séances de sport. Pour vous offrir plus de liberté dans vos mouvements, il est doté d’une taille ajustable et permet ainsi d’éviter toute gêne durant vos activités physiques. Ces modèles sont généralement équipés de sangles qui seront fixées au niveau de votre buste.

Par ailleurs, les créateurs de ce dispositif ont mis au point un correcteur de posture destiné à traiter et à prévenir le mal de dos. Ce modèle est doté d’une ceinture lombaire, un élément qui vous évitera la fatigue au niveau de votre colonne vertébrale surtout dans une position assise. Il est particulièrement recommandé pour les personnes qui travaillent plusieurs heures par jour devant un écran d’ordinateur.

Consulter son médecin traitant pour le mal de dos

Il est important d’avoir l’avis de votre médecin traitant, peu importe l’origine de votre problème lombaire. Un diagnostic clinique peut vous aider à évaluer la gravité de votre mal de dos et ainsi suivre les traitements médicaux adéquats. Une auscultation approfondie peut vous révéler des problèmes cervicaux qui auraient pu vous affecter sans que vous ne le sachiez.

Un diagnostic clinique nécessite évidemment un examen de routine pour voir si vos cervicales présentent une malformation quelconque. Votre spécialiste commence par évaluer la posture et la cambrure de votre colonne vertébrale ainsi que les zones de douleur afin de déterminer le type de mal de dos dont vous souffrez.

Il est aussi possible que vous passiez des examens plus approfondis comme une radiographie, une IRM ou encore un scanner. Ce type de diagnostic permet de révéler toute forme de pathologie que ce soit au niveau de vos fibres musculaires, de votre colonne vertébrale ou encore de votre moelle épinière.

Enfin, votre médecin traitement peut vous prescrire un traitement médicamenteux comme les antidouleurs. Notez que la prise de ce type de substance est déconseillée sauf sur prescription médicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *