Découvrez des remèdes maison pour des symptômes d’endométriose

L’endométriose est un trouble affectant les organes reproducteurs de la femme, où l’endomètre (ou tissu qui tapisse l’intérieur de l’utérus) se développe en dehors de l’utérus. Les symptômes d’endométriose ne sont pas toujours visibles au départ, mais elle se développe le plus souvent dans les tissus tapissant le bassin, les ovaires et les trompes de Fallope. Dans les cas graves, elle peut se propager derrière le système reproducteur.

Le symptôme le plus courant de l’endométriose est la douleur pelvienne, surtout pendant les règles. Au lieu des crampes gênantes que beaucoup de femmes éprouvent pendant leurs règles, les femmes atteintes d’endométriose ressentent souvent une douleur intense qui peut être difficile à gérer. D’autres symptômes comprennent :

  • Des douleurs pendant les rapports sexuels
  • Des douleurs à la miction ou aux selles
  • Des saignements abondants et excessifs pendant les règles
  • De la diarrhée
  • De la constipation
  • Une boursouflure
  • Un épuisement

Il est important de soulager les symptômes chez les femmes qui tentent de gérer leur maladie, surtout si un plan de traitement n’a pas encore été élaboré. Heureusement, il existe de nombreux remèdes maison que vous pouvez utiliser pour aider à réduire rapidement les symptômes.

Remèdes maison des symptômes d’endométriose

1. Chaleur

Si vos symptômes se manifestent et que vous avez besoin de soulagement, la chaleur est l’un des meilleurs remèdes maison que vous ayez à votre disposition. La chaleur peut détendre les muscles pelviens, ce qui peut réduire les crampes et la douleur. Vous pouvez utiliser des bains chauds, des bouillottes ou des coussins chauffants pour traiter efficacement les crampes.

2. Anti-inflammatoires en vente libre

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens en vente libre peuvent offrir un soulagement rapide des crampes douloureuses causées par l’endométriose. Ces médicaments comprennent l’ibuprofène et le naproxène. Assurez-vous de les prendre avec de la nourriture ou une boisson pour prévenir les maux d’estomac et les ulcères, et ne les utilisez pas pendant plus d’une semaine.

3. Huile de ricin

L’huile de ricin est utilisée depuis des centaines d’années pour traiter l’endométriose. Elle peut être utilisée au tout début, dès l’apparition des crampes, pour aider le corps à se débarrasser de l’excès de tissus. Il est important que cette technique ne soit utilisée qu’avant le flux menstruel, et non pendant.

L’huile de ricin doit être massée directement dans l’abdomen. Vous pouvez aussi le mélanger avec quelques gouttes d’une huile essentielle relaxante comme la lavande pour aider à détendre les muscles pelviens, et l’appliquer sur une compresse chaude à placer sur l’abdomen.

4. Curcuma

Le curcuma possède de fortes propriétés anti-inflammatoires qui peuvent être bénéfiques pour les personnes présentant des symptômes d’endométriose. Il peut également être utilisé pour gérer l’endométriose à long terme. Certaines recherches ont même montré qu’il a la capacité d’inhiber la croissance de l’endomètre.

Vous pouvez prendre des capsules de curcuma, ou faire du thé au curcuma en faisant bouillir une tasse d’eau et en ajoutant une cuillère à café de curcuma et de gingembre en poudre. Vous pouvez également ajouter du miel et du citron. Buvez ce breuvage trois fois par jour lorsque vous éprouvez des symptômes, et au moins une fois par jour lorsque vous l’utilisez pour l’entretien.

5. Choisir des aliments anti-inflammatoires

Cela ne soulagera pas rapidement les symptômes, mais cela pourrait aider à gérer l’endométriose à long terme. En évitant les aliments qui causent de l’inflammation et en augmentant le nombre d’aliments ayant des propriétés anti-inflammatoires dans votre alimentation, vous pouvez réduire les symptômes dans l’avenir.

Les aliments à éviter incluent :

  • Le laitage
  • Des aliments transformés riches en sucres raffinés
  • La caféine
  • L’Alcool

Les aliments à augmenter comprennent :

  • Les légumes à feuilles vertes
  • Le brocoli
  • Le céleri
  • Les myrtilles
  • Le saumon
  • Des graines de chia

6. Massages pelviens pour les symptômes d’endométriose

Le massage des muscles pelviens peut aider à les détendre et à réduire l’inflammation, réduisant ainsi les crampes et symptômes d’endométriose. L’utilisation de quelques gouttes d’huile essentielle de lavande de haute qualité peut aider à détendre davantage les muscles. Massez doucement la zone affectée pendant 10 à 15 minutes.

Les massages pelviens ne doivent être utilisés qu’avant le cycle menstruel ; ils peuvent aggraver les symptômes si vous les utilisez comme traitement pendant vos règles.

7. Thé au gingembre

Certaines personnes atteintes d’endométriose éprouvent des nausées à la suite de cette affection. Le thé au gingembre est l’un des meilleurs remèdes maison pour traiter les nausées, et la recherche a constamment démontré que le thé à la source fiable est à la fois sûr et efficace.

Vous pouvez acheter des sachets de thé au gingembre dans de nombreux supermarchés et épiceries. Il suffit de les ajouter à une tasse d’eau bouillante et de les boire deux ou trois fois par jour en cas de nausées.

Quand consulter votre médecin

Si vous éprouvez des douleurs pelviennes, des douleurs pendant les rapports sexuels ou des règles abondantes ou anormales, prenez rendez-vous chez votre médecin. Votre médecin procédera probablement à un examen pelvien et pourrait vous faire passer une échographie. Ils peuvent vous aider à trouver le plan de traitement qui vous convient. Puisque l’endométriose peut causer l’infertilité, vous devriez également consulter votre médecin si vous souffrez d’endométriose et prennez vos précautions avant une grossesse.

Les traitements recommandés par votre médecin peuvent inclure :

  • Les analgésiques, à prendre pendant vos règles
  • L’hormonothérapie, qui peut ralentir la croissance de l’endomètre et réduire les symptômes
  • La chirurgie, où le tissu endométrial est enlevé
  • L’hystérectomie, qui est une intervention chirurgicale visant à enlever l’utérus et le col de l’utérus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *