L’injection intra-caverneuse, de quoi s’agit-il ?

Qu’est-ce que la thérapie par injection intra-caverneuse ?

La thérapie par injection intra-caverneuse est le processus par lequel une petite quantité d’un produit chimique est injectée directement dans les corps caverneux. Ces produits chimiques sont des relaxants musculaires aidant à augmenter le flux sanguin circulant dans le pénis.

L’avantage du traitement par injection est qu’il ne dépend pas de l’absorption orale, comme c’est le cas avec les pilules, et ne dépend pas de l’absorption par les tissus.

L’inconvénient est qu’il nécessite une petite injection. La plupart des hommes sont anxieux lorsqu’ils commencent la thérapie par injection, mais trouvent que la procédure elle-même n’est généralement pas si inconfortable.

La thérapie par injection intra-caverneuse est un traitement non chirurgical bien connu de la dysfonction érectile qui existe depuis 1983.

L’injection intra-caverneuse n’est pas une solution adapté pour fournir une solution à long terme. Cette intervention peut causer et cause des cicatrices péniennes, ce qui crée l’apparition d’affections telles que la maladie de lapeyronie. De plus, cette thérapie nécessite des doses plus élevées au fil du temps, ce qui met le corps et votre pénis face à des résultats problématiques à long terme, y compris les maladies du foie. S’orienter vers une thérapie par injection intra-caverneuse doit être pour vous une solution de dernier recours.

Comment se déroule une thérapie par injection intra-caverneuse ?

Avant de commencer à utiliser la thérapie par injection intra-caverneuse à la maison, vous êtes soumis à un test de dosage au préalable. De toutes les thérapies disponibles, l’injection intra-caverneuse est celle qui comporte le risque le plus élevé de priapisme, jusqu’à 2 %.

La plupart des cas de priapisme surviennent lors de la première utilisation, lors du test de dosage, ce qui est important car si vous revenez au cabinet de votre urologue dans les 3 à 4 heures, l’érection peut facilement être réduite par la simple injection d’un autre produit chimique. Si votre urologue s’inquiète du priapisme, il peut décider de mettre fin à votre érection en vous injectant un produit chimique pour arrêter l’érection avant votre retour à la maison. Ainsi, l’administration d’une dose d’essai réduit au minimum le risque d’avoir un cas de priapisme à un moment inopportun. Deuxièmement, votre urologue peut utiliser la dose d’essai pour vous donner des instructions pratiques et vous montrer comment vous injecter et effectuer votre première auto-injection avec des conseils précis. Cela est très important car la première fois que vous effectuez la thérapie par injection à domicile, vous serez nerveux, et le fait de vous rappeler que vous avez effectué l’injection au cabinet peut vous aider à vous détendre.

L’aiguille que vous utiliserez pour votre injection intra-caverneuse est de manière générale assez petite et courte. Il n’y a pas besoin de percer profondément dans le pénis, juste dans les corpus d’un côté, pour que ce soit efficace. La seringue utilisée doit être petite aussi car le volume que vous allez injecter est généralement de 1 cc ou moins.

Après votre dose d’essai initiale, votre urologue décidera d’une dose que vous essayerez d’abord à la maison. Ne vous découragez pas si cette dose initiale n’est pas suffisante. La plupart des spécialistes préfèrent prescrire une dose plutôt faible et l’augmenter au besoin afin d’éviter des problèmes tels que le priapisme.

Un commentaire Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *