Remèdes maison contre les infections à levures

Une infection vaginale à levures (candidose vaginale) est causée par une prolifération d’un champignon qui vit naturellement dans votre vagin, appelé Candida albicans.

Cette prolifération déclenche une irritation, une inflammation, des démangeaisons et des pertes douloureuses. La plupart des femmes souffrent d’une infection à levures à un moment ou à un autre de leur vie.

Si c’est la première fois que vous ressentez les symptômes d’une infection à levures, vous devriez consulter un gynécologue pour vérifier que vous avez bien une infection à levures et non autre chose.

Mais si vous avez des infections à levures récurrentes, consultez votre médecin pour connaître d’autres moyens sûrs de traiter une infection à levures ou peut-être d’en prévenir la réapparition.

Certains de ces remèdes utilisent des ingrédients que vous avez peut-être déjà chez vous. Leur efficacité varie et les preuves de leur succès sont surtout anecdotiques.

Les spécialistes affirment que certaines thérapies complémentaires pourraient apporter un certain soulagement en combinaison avec les soins de votre médecin.

Continuez à lire pour découvrir certains remèdes maison populaires contre les infections à levures.

1. Le yaourt grec

Le yaourt peut être considéré comme un probiotique car il contient des bactéries vivantes, comme Lactobacillus acidophilus. Ces bactéries sont essentielles pour créer un environnement sain dans votre vagin. Elles peuvent aider à traiter une surcroissance causée par un déséquilibre.

Confirmé dans une étude de 2017, la consommation de yaourt contribue à augmenter le microbiome intestinal et peut réduire la présence de levures dans l’organisme. Si vous n’aimez pas le yaourt, prenez des probiotiques. Il est préférable de prendre les probiotiques avec de la nourriture.

Le yaourt grec nature est le meilleur choix pour ce remède maison. Assurez-vous que le yaourt ne contient pas de sucre ajouté, qui favorise la croissance du champignon Candida.

2. L’acide borique

L’acide borique est un antiseptique puissant que certaines femmes affirment être utile pour traiter les infections à levures qui résistent à d’autres remèdes.

L’acide borique topique est recommandé par de nombreux spécialistes pour le traitement des infections vaginales. Les suppositoires vaginaux d’acide borique peuvent également être utilisés avec des médicaments pour traiter les infections vaginales.

L’acide borique est toxique en grande quantité. Il peut entraîner des lésions rénales, une défaillance aiguë du système circulatoire ou la mort si vous en absorbez suffisamment. Pour éviter cela, n’utilisez pas l’acide borique sur une peau abîmée et ne le prenez pas par voie orale

Si vous êtes enceinte, vous ne devez pas utiliser l’acide borique sous quelque forme que ce soit.

Pour les personnes ayant la peau sensible, ce n’est peut-être pas un bon choix. Cessez de l’utiliser si vous ressentez une gêne quelconque.

3. Huile essentielle d’origan

L’origan commun, ou marjolaine d’Origanum, est ce que vous trouvez habituellement dans la section des épices de votre épicerie. L’huile d’origan utilisée pour traiter les infections à levures n’est cependant pas du même type.

Recherchez l’huile d’origan faite à partir d’origan sauvage, ou Origanum vulgare, comme celle que vous trouverez ici. Elle contient du thymol et du carvacrol, qui sont de puissants antifongiques.

L’huile d’origan est un fluidifiant sanguin naturel. Ne l’utilisez donc pas (de façon diffuse ou topique) si vous prenez des fluidifiants sanguins pour un autre problème de santé. Ne l’utilisez pas non plus si vous avez des problèmes de coagulation sanguine, par exemple une carence en vitamine K.

N’oubliez pas : Les huiles essentielles ne doivent pas être prises par voie orale. Elles sont destinées à être inhalées dans le cadre de l’aromathérapie. Bien que certaines études examinent d’autres façons d’utiliser les huiles essentielles d’origan, il est actuellement recommandé de les utiliser diluées dans une huile de support, comme l’huile d’olive ou d’amande douce.

À utiliser : Mélangez 3 à 5 gouttes d’huile essentielle par once d’huile de support. Ensuite, appliquez-la sur la peau en massage. Elle peut également être inhalée par le biais d’un diffuseur. N’appliquez pas cette huile essentielle près de votre vagin.

4. Suppositoires et suppléments probiotiques

Les probiotiques aident à rétablir l’équilibre entre les bactéries et les levures dans tout votre corps.

Si vous commencez un régime de probiotiques oraux contenant des souches de la bactérie Lactobacillus acidophilus, vous pouvez rétablir l’alignement de votre tube digestif et de votre flore vaginale. Manger du yaourt est une façon d’augmenter les probiotiques.

Les suppléments oraux prennent environ 10 jours pour atteindre leur plein effet, c’est pourquoi certaines femmes utilisent les probiotiques comme suppositoires vaginaux pour voir les résultats plus rapidement. Si vous voulez essayer les probiotiques vaginaux, vous pouvez les acheter en ligne.

Les suppositoires probiotiques se sont également avérés efficaces pour traiter la vaginose.

5. L’huile de noix de coco

L’huile de noix de coco est une huile grasse dérivée de la chair de la noix de coco. L’huile présente de nombreux avantages pour la santé, notamment des propriétés antifongiques.

Des études ont montré que l’huile de noix de coco est efficace contre C. albicans, ce qui fait de ce remède maison l’un des rares dont l’efficacité est prouvée.

Pour traiter une infection vaginale à levures en utilisant l’huile de coco, assurez-vous d’acheter de l’huile de coco pure et biologique. Vous pouvez appliquer l’huile directement sur la zone affectée.

6. Huile d’arbre à thé

L’huile de théier est une huile essentielle utilisée pour tuer les champignons, les bactéries et les virus.

Un suppositoire vaginal contenant de l’huile d’arbre à thé peut aider à traiter les infections vaginales. Il a été démontré que l’huile d’arbre à thé a des propriétés antifongiques.

L’huile d’arbre à thé est incroyablement puissante. Veillez à la diluer avec une huile de support, telle que l’huile de jojoba ou de noix de coco, si elle doit toucher votre peau. Les suppositoires vaginaux à l’arbre à thé déjà préparés sont la meilleure option.

N’utilisez l’huile d’arbre à thé qu’occasionnellement, et ne l’avalez jamais. Si vous avez la peau sensible, n’utilisez pas d’huile d’arbre à thé. Cessez de l’utiliser si vous ressentez une gêne quelconque.

Vous pouvez acheter de l’huile d’arbre à thé en ligne et dans les magasins. Le meilleur choix serait d’acheter ces suppositoires vaginaux à l’huile d’arbre à thé ici. L’huile d’arbre à thé ne doit jamais toucher la peau sans être diluée.

7. Vinaigre de cidre de pomme

Un remède populaire contre les infections à levures est un bain de vinaigre de cidre de pomme.

Le vinaigre a de nombreuses utilisations médicinales, certaines plus prouvées par la recherche que d’autres. Lorsque vous ajoutez une demi-tasse de vinaigre de cidre de pomme à un bain tiède et que vous le faites tremper pendant 20 minutes, la composante acide du vinaigre peut éliminer tout micro-organisme nocif, y compris les levures.

Un bain de vinaigre de cidre de pomme n’est pas la même chose qu’une douche vaginale, qui vise à éliminer toutes les bactéries (bonnes et mauvaises) de votre vagin. Ce faisant, vous êtes plus exposée à une récidive de l’infection à levures. Ne prenez pas de douche vaginale avec du vinaigre de cidre de pomme.

Le vinaigre doit être dilué dans de l’eau avant de toucher la peau. Vous devriez également envisager d’ajouter du vinaigre de cidre de pomme à votre alimentation.

8. Ail

Dans une étude de laboratoire réalisée en 2005, il a été démontré que l’ail est un tueur efficace de Candida. Mais on se demande si l’ail peut aider à guérir les infections à levures en dehors du laboratoire.

Si vous souhaitez essayer l’ail pour traiter une infection à levures, ajoutez de l’ail à votre alimentation.

9. Le peroxyde d’hydrogène

Le peroxyde d’hydrogène est un antiseptique qui tue les bactéries et les levures. Il est produit par la bactérie Lactobacillus dans le vagin et fait partie de l’activité biologique contre les levures.

Bien qu’il ne soit pas efficace sur toutes les espèces de levures, certaines femmes jurent d’utiliser du peroxyde d’hydrogène par voie topique lorsqu’elles contractent une infection à levures.

Il n’existe pas de recherches solides pour soutenir l’utilisation du peroxyde d’hydrogène pour traiter les infections vaginales. Ne pas se doucher avec du peroxyde d’hydrogène. L’ajouter à un bain ou le diluer dans de l’eau peut aider à la croissance des levures sur les parties génitales.

Il est recommandé de le diluer (moitié eau et moitié peroxyde d’hydrogène) avant de l’appliquer sur les parties génitales, et de ne pas l’utiliser pendant une période prolongée.

10. La vitamine C

La vitamine C est un stimulant du système immunitaire. Un système immunitaire fort permet à votre corps de se rééquilibrer.

La vitamine C (également appelée acide ascorbique) contient des composants antimicrobiens, c’est pourquoi certaines femmes l’ajoutent à leur alimentation pour traiter les surcroîts de Candida.

Essayez d’augmenter votre consommation de vitamine C pour renforcer la capacité de votre corps à combattre l’infection à levures. N’appliquez pas la vitamine C acide sur les tissus vaginaux sensibles.

À quoi s’attendre

La plupart des remèdes maison apportent un soulagement en quelques jours. Certains peuvent prendre jusqu’à une semaine.

Appelez votre médecin si vos symptômes s’aggravent ou si de nouveaux symptômes apparaissent à tout moment pendant le traitement. Appelez également votre médecin si vous avez une irritation persistante qui est distincte de vos symptômes d’infection à levures.

Si votre infection disparaît avec le traitement mais revient ensuite, contactez votre médecin pour obtenir des conseils. Il se peut que vous ayez besoin d’un traitement sur ordonnance.

Prévention des infections vaginales à levures

Suivez ces conseils pour prévenir de futures infections à levures.

  • Limitez la quantité de sucre et d’aliments transformés que vous consommez. La levure se nourrit de sucre.
  • Portez des sous-vêtements amples en coton.
  • Ne passez pas de longues périodes de temps dans des vêtements mouillés ou des maillots de bain. La levure se développe dans des environnements chauds et humides.
  • N’utilisez des antibiotiques qu’en cas de nécessité.
  • N’utilisez pas de douches vaginales, sauf sur les conseils de votre médecin, et évitez les déodorants en aérosol et les lotions vaginales parfumées. Ils peuvent altérer l’équilibre des bonnes bactéries et des levures dans votre vagin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *