Les symptômes et cause de la bronchite

La bronchite est une inflammation de la paroi de vos bronches, qui transportent l’air vers et depuis vos poumons. Les personnes qui en sont atteintes crachent souvent du mucus épais, qui peut être décoloré. La bronchite peut être aiguë ou chronique.

Souvent issue d’un rhume ou d’une autre infection respiratoire, la bronchite aiguë est très fréquente. La bronchite chronique, une affection plus grave, est une irritation ou une inflammation constante de la paroi des bronches, souvent due au tabagisme.

La bronchite aiguë, aussi appelée rhume de poitrine, s’améliore habituellement entre une semaine à 10 jours sans effets durables, bien que la toux puisse persister pendant des semaines.

Si vous avez cependant des épisodes répétés de bronchite, il se peut que vous ayez une bronchite chronique, ce qui nécessite des soins médicaux. La bronchite chronique est l’une des affections incluses dans la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Les symptômes de la bronchite

Pour la bronchite aiguë ou la bronchite chronique, les signes et symptômes peuvent inclure :

  • Toux
  • Production de mucus (expectoration), qui peut être clair, blanc, gris jaunâtre ou vert
  • Fatigue
  • Essoufflement
  • Fièvre légère et frissons
  • Malaise thoracique

Si vous avez une bronchite aiguë, vous pourriez avoir des symptômes de rhume, comme un léger mal de tête ou des douleurs corporelles. Bien que ces symptômes s’améliorent habituellement au bout d’une semaine environ, il se peut que vous ayez une toux lancinante qui persiste pendant plusieurs semaines.

La bronchite chronique est définie comme une toux productive qui dure au moins trois mois, avec des poussées récurrentes pendant au moins deux années consécutives.

Quand consulter un médecin

Il nécessaire de consultez votre médecin si votre toux :

  • Dure plus de trois semaines
  • Vous empêche de dormir
  • Est accompagnée d’une fièvre supérieure à 38°C
  • Produit un mucus décoloré
  • Produit du sang
  • Est associé à une respiration sifflante ou à un essoufflement

Les différentes causes de la bronchite

La bronchite aiguë est habituellement causée par des virus, généralement les mêmes que ceux qui causent le rhume et la grippe. Les antibiotiques ne tuent pas les virus, de sorte que ce type de médicament n’est pas utile dans la plupart des cas de bronchite.

La cause la plus fréquente de bronchite chronique est le tabagisme. La pollution de l’air et la poussière ou les gaz toxiques dans l’environnement ou sur le lieu de travail peuvent également contribuer à l’état.

Bronchite

Les facteurs augmentant le risque de bronchite

Les facteurs qui augmentent ce risque comprennent :

  • La fumée de cigarette. Les personnes qui fument ou qui vivent avec un fumeur courent un risque plus élevé de bronchite aiguë et de bronchite chronique.
  • Une faible résistance. Cela peut résulter d’une autre maladie aiguë, comme un rhume, ou d’un état chronique qui compromet votre système immunitaire. Les adultes plus âgés, les nourrissons et les jeunes enfants sont plus vulnérables à l’infection.
  • Une exposition à des irritants au travail. Le risque est plus élevé si vous travaillez autour de certains irritants pulmonaires, comme les grains ou les textiles, ou si vous êtes exposé à des vapeurs chimiques.
  • Un reflux gastrique. Des crises répétées de brûlures d’estomac graves peuvent irriter votre gorge et vous rendre plus enclin à développer une bronchite.

Les complications possibles après un épisode de bronchite

Bien qu’un seul épisode de bronchite ne soit généralement pas préoccupant, il peut entraîner une pneumonie chez certaines personnes. Cependant, des épisodes répétés de bronchite peuvent signifier que vous souffrez d’une maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Des conseils à suivre pour réduire le risque de bronchite

Pour réduire le risque de bronchite, suivez ces conseils :

  • Évitez la fumée de cigarette. La fumée de cigarette augmente le risque de bronchite chronique.
  • Faites-vous vacciner. De nombreux cas de bronchite aiguë résultent de la grippe, un virus. Obtenir un vaccin antigrippal annuel peut vous aider à vous protéger contre la grippe. Vous voudrez peut-être aussi envisager une vaccination qui protège contre certains types de pneumonie.
  • Lavez-vous les mains. Pour réduire le risque d’attraper une infection virale, lavez-vous les mains fréquemment et prenez l’habitude d’utiliser des désinfectants pour les mains à base d’alcool.
  • Porter un masque chirurgical. Si vous souffrez de MPOC, vous pourriez envisager de porter un masque facial au travail si vous êtes exposé à la poussière ou aux vapeurs, et lorsque vous serez dans la foule, en voyage par exemple.
Un commentaire Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *