Céphalée de tension : causes, symptômes et traitement

La céphalée de tension est le type de mal de tête le plus courant. Elle peut provoquer une douleur légère, modérée ou intense derrière les yeux, dans la tête et dans le cou. Certaines personnes disent qu’une céphalée de tension ressemble à une bande serrée autour de leur front.

La plupart des personnes qui souffrent de céphalées de tension ont des maux de tête épisodiques. Ils se produisent en moyenne une ou deux fois par mois. Cependant, les céphalées de tension peuvent aussi être chroniques.

Selon les spécialistes, les maux de tête chroniques touchent environ 3 % de la population Française et comprennent des épisodes de maux de tête qui durent plus de 15 jours par mois. Les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes de souffrir de céphalées de tension.

Causes des céphalées de tension

Les céphalées de tension sont causées par des contractions musculaires au niveau de la tête et du cou.

Ces types de contractions peuvent être causés par une variété :

  • d’aliments
  • d’activités
  • de facteurs de stress

Certaines personnes développent des céphalées de tension après avoir fixé un écran d’ordinateur pendant une longue période ou après avoir conduit pendant de longues périodes. Les températures froides peuvent également déclencher une céphalée de tension.

D’autres facteurs déclenchent les céphalées de tension, notamment

  • l’alcool
  • la fatigue oculaire
  • les yeux secs
  • la fatigue
  • le tabagisme
  • un rhume ou une grippe
  • une infection des sinus
  • caféine
  • une mauvaise posture
  • le stress émotionnel
  • une diminution de la consommation d’eau
  • le manque de sommeil
  • le fait de sauter des repas

Symptômes d’une céphalée de tension

Les symptômes d’une céphalée de tension sont les suivants :

  • une douleur sourde à la tête
  • pression autour du front
  • sensibilité autour du front et du cuir chevelu

La douleur est généralement légère ou modérée, mais elle peut aussi être intense. Dans ce cas, vous pouvez confondre votre céphalée de tension avec une migraine. Il s’agit d’un type de mal de tête qui provoque une douleur lancinante sur un ou deux côtés de la tête.

Cependant, les céphalées de tension ne présentent pas tous les symptômes des migraines, comme les nausées et les vomissements. Dans de rares cas, une céphalée de tension peut entraîner une sensibilité à la lumière et aux bruits forts, comme dans le cas des migraines.

Points à considérer

Dans les cas graves, votre professionnel de la santé peut effectuer des tests pour écarter d’autres problèmes, comme une tumeur au cerveau.

Les tests utilisés pour vérifier d’autres conditions peuvent inclure un scanner, qui utilise des rayons X pour prendre des photos de vos organes internes. Votre prestataire de soins peut également utiliser une IRM, qui lui permet d’examiner vos tissus mous.

Comment traiter une céphalée de tension

Médicaments et soins à domicile

Vous pouvez commencer par boire plus d’eau. Vous êtes peut-être déshydraté et devez augmenter votre consommation d’eau. Vous devez également tenir compte de la quantité de sommeil que vous avez. Le manque de sommeil peut entraîner des céphalées de tension. Et assurez-vous que vous n’avez pas sauté de repas, ce qui peut déclencher des maux de tête.

Si aucune de ces stratégies ne fonctionne, vous pouvez prendre des analgésiques en vente libre, comme l’ibuprofène ou l’aspirine, pour vous débarrasser d’une céphalée de tension. Toutefois, ces médicaments ne doivent être utilisés qu’occasionnellement.

Selon des spécialistes, l’utilisation excessive de médicaments en vente libre peut entraîner des maux de tête « de surconsommation » ou « de rebond ». Ces types de maux de tête surviennent lorsque l’on s’habitue tellement à un médicament que l’on ressent une douleur lorsque l’effet du médicament disparaît.

Les médicaments en vente libre ne sont parfois pas suffisants pour traiter les céphalées de tension récurrentes. Dans ce cas, votre médecin traitant peut vous délivrer une ordonnance pour un médicament, tel que :

  • indométhacine
  • kétorolac
  • naproxène
  • opiacés
  • acétaminophène sur ordonnance

Si les analgésiques ne sont pas efficaces, le médecin peut prescrire un relaxant musculaire. Il s’agit d’un médicament qui aide à arrêter les contractions musculaires.

Votre médecin traitant peut également vous prescrire un antidépresseur, tel qu’un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS). Les ISRS peuvent stabiliser les niveaux de sérotonine dans votre cerveau et vous aider à faire face au stress.

Ils peuvent également recommander d’autres traitements, tels que :

  • Des cours de gestion du stress: ces cours peuvent vous apprendre à faire face au stress et à soulager les tensions.
  • Le biofeedback: il s’agit d’une technique de relaxation qui vous apprend à gérer la douleur et le stress.
  • Thérapie cognitivo-comportementale (TCC): la TCC est une thérapie par la parole qui vous aide à reconnaître les situations qui vous causent du stress, de l’anxiété et de la tension.
  • Acupuncture: il s’agit d’une thérapie alternative qui peut réduire le stress et la tension en appliquant de fines aiguilles sur des zones spécifiques de votre corps.

Suppléments

Certains suppléments peuvent également aider à soulager les céphalées de tension. Cependant, comme les remèdes alternatifs peuvent interagir avec les médicaments conventionnels, vous devez toujours en discuter d’abord avec votre prestataire de soins.

Selon les spécialistes, les compléments suivants peuvent aider à prévenir les céphalées de tension :

  • pétasite
  • coenzyme Q10
  • grande camomille
  • magnésium
  • riboflavine (vitamine B-2)

Les produits suivants peuvent également soulager un mal de tête de tension :

  • Appliquez un coussin chauffant ou une poche de glace sur votre tête pendant 5 à 10 minutes plusieurs fois par jour.
  • Prenez un bain ou une douche chaude pour détendre les muscles tendus.
  • Améliorez votre posture.
  • Faites des pauses fréquentes devant l’ordinateur pour éviter la fatigue oculaire.

Cependant, ces techniques n’empêchent pas toujours les céphalées de tension de revenir.

Prévenir les futures céphalées de tension

Les céphalées de tension étant souvent causées par des déclencheurs spécifiques, l’identification des facteurs à l’origine de vos maux de tête est un moyen de prévenir les épisodes futurs.

Un journal des maux de tête peut vous aider à déterminer la cause de vos céphalées de tension.

Notez vos :

  • vos repas quotidiens
  • boissons
  • activités
  • toutes les situations qui déclenchent le stress

Notez chaque jour où vous avez une céphalée de tension. Après plusieurs semaines ou mois, vous serez peut-être en mesure d’établir un lien. Par exemple, si votre journal montre que les maux de tête surviennent les jours où vous mangez un aliment particulier, cet aliment peut être votre déclencheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *