Quels sont les 12 nerfs crâniens ?

Vos nerfs crâniens sont des paires de nerfs qui relient votre cerveau à différentes parties de votre tête, de votre cou et de votre tronc. Ils sont au nombre de 12, chacun d’eux étant nommé en fonction de sa fonction ou de sa structure.

Chaque nerf a également un chiffre romain correspondant entre I et XII. Ce chiffre est basé sur leur localisation d’avant en arrière. Par exemple, votre nerf olfactif est le plus proche de l’avant de votre tête, il est donc désigné par I.

Leurs fonctions sont généralement classées comme étant soit sensorielles, soit motrices. Les nerfs sensoriels sont impliqués dans vos sens, tels que l’odorat, l’ouïe et le toucher. Les nerfs moteurs contrôlent le mouvement et la fonction des muscles ou des glandes.

Continuez à lire pour en savoir plus sur chacun des 12 nerfs crâniens et sur leur fonctionnement.

I. Nerf olfactif

Le nerf olfactif transmet des informations sensorielles à votre cerveau concernant les odeurs que vous rencontrez.

Lorsque vous inhalez des molécules aromatiques, elles se dissolvent dans une doublure humide au niveau du toit de votre cavité nasale, appelée épithélium olfactif. Cela stimule les récepteurs qui génèrent des impulsions nerveuses qui se dirigent vers votre bulbe olfactif. Votre bulbe olfactif est une structure de forme ovale qui contient des groupes spécialisés de cellules nerveuses.

À partir du bulbe olfactif, les nerfs passent dans votre tractus olfactif, qui est situé sous le lobe frontal de votre cerveau. Les signaux nerveux sont ensuite envoyés aux zones de votre cerveau concernées par la mémoire et la reconnaissance des odeurs.

II. Le nerf optique

Le nerf optique est le nerf sensoriel qui implique la vision.

Lorsque la lumière entre dans votre œil, elle entre en contact avec des récepteurs spéciaux de votre rétine appelés bâtonnets et cônes. Les bâtonnets se trouvent en grand nombre et sont très sensibles à la lumière. Ils sont plus spécialisés pour la vision en noir et blanc ou la vision nocturne.

Les cônes sont présents en plus petit nombre. Ils sont moins sensibles à la lumière que les bâtonnets et sont plus impliqués dans la vision des couleurs.

L’information reçue par les bâtonnets et les cônes est transmise de la rétine au nerf optique. Une fois à l’intérieur de votre crâne, vos deux nerfs optiques se rencontrent pour former ce que l’on appelle le chiasme optique. Au niveau du chiasme optique, les fibres nerveuses de la moitié de chaque rétine forment deux voies optiques distinctes.

À travers chaque trajet optique, les impulsions nerveuses finissent par atteindre votre cortex visuel, qui traite alors l’information. Votre cortex visuel est situé dans la partie arrière de votre cerveau.

III. Le nerf oculomoteur

Le nerf oculomoteur a deux fonctions motrices différentes : la fonction musculaire et la réponse de la pupille.

Fonction musculaire. Le nerf oculomoteur assure la fonction motrice de quatre des six muscles qui entourent les yeux. Ces muscles aident vos yeux à bouger et à se concentrer sur les objets.

Réponse de la pupille. Il aide également à contrôler la taille de votre pupille lorsqu’elle réagit à la lumière.

Ce nerf trouve son origine dans la partie antérieure du mésencéphale, qui fait partie du tronc cérébral. Il se déplace vers l’avant à partir de cette zone jusqu’à ce qu’il atteigne la zone des orbites.

IV. Le nerf trochléaire

Le nerf trochléaire contrôle votre muscle oblique supérieur. C’est ce muscle qui est responsable des mouvements oculaires vers le bas, vers l’extérieur et vers l’intérieur.

Il émerge de la partie postérieure de votre mésencéphale. Comme votre nerf oculomoteur, il se déplace vers l’avant jusqu’à ce qu’il atteigne les orbites, où il stimule le muscle oblique supérieur.

V. Nerf trijumeau

Le nerf trijumeau est le plus grand des nerfs crâniens et a des fonctions sensorielles et motrices.

Le nerf trijumeau comporte trois divisions, qui sont

  • La division ophtalmique. La division ophtalmique envoie les informations sensorielles de la partie supérieure de votre visage, y compris votre front, votre cuir chevelu et vos paupières supérieures.
  • Cette division transmet les informations sensorielles de la partie médiane de votre visage, y compris les joues, la lèvre supérieure et les fosses nasales.
  • La division mandibulaire a une fonction à la fois sensorielle et motrice. Elle envoie des informations sensorielles provenant de vos oreilles, de votre lèvre inférieure et de votre menton. Elle contrôle également le mouvement des muscles de la mâchoire et de l’oreille.

Le nerf trijumeau provient d’un groupe de noyaux – qui est un ensemble de cellules nerveuses – situés dans les régions du mésencéphale et de la moelle épinière de votre tronc cérébral. Ces noyaux finissent par former une racine sensorielle et une racine motrice distinctes.

La racine sensorielle de votre nerf trijumeau se ramifie dans les divisions ophtalmique, maxillaire et mandibulaire. La racine motrice de votre nerf trijumeau passe sous la racine sensorielle et n’est distribuée que dans la division mandibulaire.

VI. Nerf abducens

Le nerf abductif contrôle un autre muscle associé au mouvement oculaire, appelé muscle droit latéral. Ce muscle est impliqué dans le mouvement oculaire vers l’extérieur. Par exemple, vous l’utilisez pour regarder sur le côté.

Ce nerf, également appelé nerf abductif, commence dans la région des pons de votre tronc cérébral. Il finit par entrer dans l’orbite de l’œil, où il contrôle le muscle droit latéral.

VII. Le nerf facial

Le nerf facial assure des fonctions sensorielles et motrices, notamment :

  • les muscles mobiles utilisés pour les expressions faciales ainsi que certains muscles de la mâchoire
  • donner un sens du goût à la plus grande partie de votre langue
  • fournir des glandes dans la région de la tête ou du cou, telles que les glandes salivaires et les glandes lacrymogènes
  • communiquer des sensations à partir des parties externes de votre oreille

Votre nerf facial a un chemin très complexe. Il prend naissance dans la région du pons de votre tronc cérébral, où il a une racine motrice et sensorielle. Les deux nerfs finissent par fusionner pour former le nerf facial.

Tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du crâne, le nerf facial se ramifie en fibres nerveuses plus petites qui stimulent les muscles et les glandes ou fournissent des informations sensorielles.

VIII. Le nerf vestibulocochléaire

Votre nerf vestibulocochléaire a des fonctions sensorielles impliquant l’audition et l’équilibre. Il se compose de deux parties, la partie cochléaire et la partie vestibulaire :

  • La partie cochléaire. Des cellules spécialisées situées dans votre oreille détectent les vibrations du son en fonction de son intensité et de sa hauteur. Cela génère des impulsions nerveuses qui sont transmises au nerf cochléaire.
  • Partie vestibulaire. Un autre ensemble de cellules spéciales dans cette partie peut suivre les mouvements linéaires et rotatifs de votre tête. Ces informations sont transmises au nerf vestibulaire et utilisées pour ajuster votre équilibre.

Les portions cochléaire et vestibulaire de votre nerf vestibulocochléaire proviennent de régions distinctes du cerveau.

La partie cochléaire commence dans une zone de votre cerveau appelée pédoncule cérébelleux inférieur. La partie vestibulaire commence dans les pons et la moelle épinière. Les deux parties se combinent pour former le nerf vestibulocochléaire.

IX. Le nerf glossopharyngien

Le nerf glossopharyngé a des fonctions motrices et sensorielles, notamment :

  • l’envoi d’informations sensorielles à partir des sinus, de l’arrière de la gorge, de certaines parties de l’oreille interne et de la partie arrière de la langue
  • donner du goût à la partie postérieure de la langue
  • stimuler le mouvement volontaire d’un muscle situé à l’arrière de la gorge, appelé stylopharyngeus

Le nerf glossopharyngé trouve son origine dans une partie du tronc cérébral appelée moelle épinière. Il finit par s’étendre dans la région du cou et de la gorge.

X. Nerf vague

Le nerf vague est un nerf très diversifié. Il a des fonctions à la fois sensorielles et motrices, notamment :

  • la communication d’informations sur les sensations provenant du canal auditif et de certaines parties de la gorge
  • l’envoi d’informations sensorielles à partir d’organes situés dans la poitrine et le tronc, tels que le cœur et les intestins
  • permettre le contrôle moteur des muscles de la gorge
  • stimuler les muscles des organes de la poitrine et du tronc, y compris ceux qui font circuler les aliments dans le tube digestif (péristaltisme)
  • donner un sens du goût près de la racine de la langue

De tous les nerfs crâniens, le nerf vague est celui dont le trajet est le plus long. Il s’étend de la tête jusqu’à l’abdomen. Il prend naissance dans la partie du tronc cérébral appelée moelle épinière.

XI. Nerf accessoire

Votre nerf accessoire est un nerf moteur qui contrôle les muscles de votre cou. Ces muscles vous permettent de tourner, de fléchir et d’étendre votre cou et vos épaules.

Il est divisé en deux parties : la partie vertébrale et la partie crânienne. La partie vertébrale prend naissance dans la partie supérieure de votre moelle épinière. La partie crânienne commence dans votre bulbe rachidien.

Ces parties se rencontrent brièvement avant que la partie vertébrale du nerf ne se déplace pour alimenter les muscles de votre cou, tandis que la partie crânienne suit le nerf vague.

XII. Nerf hypoglossal

Votre nerf hypoglossal est le 12e nerf crânien qui est responsable du mouvement de la plupart des muscles de votre langue. Il commence dans le bulbe rachidien et descend dans la mâchoire, où il atteint la langue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *