Qu’est-ce que la neurosyphilis ? Causes et traitement

La neurosyphilis provient de la syphilis, une infection transmissible sexuellement (ITS) qui se propage par contact direct avec des lésions de syphilis. Les gens connaissent et étudient cette maladie depuis au moins le début du XVIe siècle. C’est traitable et relativement simple à prévenir. Il y a eu une augmentation importante des cas de syphilis et de neurosyphilis au cours des années 2000, surtout chez les femmes de 20 à 24 ans et les hommes de 35 à 39 ans.

Si la syphilis n’est pas traitée, la personne atteinte risque de développer une neurosyphilis. Il s’agit d’une infection du système nerveux, en particulier du cerveau et de la moelle épinière. La neurosyphilis est une maladie qui met la vie en danger.

Quelles sont les causes de la neurosyphilis ?

Treponema pallidum est la bactérie qui cause la syphilis et, par la suite, la neurosyphilis. La neurosyphilis a tendance à se développer environ 10 à 20 ans après l’infection initiale par la bactérie. Le VIH et la syphilis non traitée sont des facteurs de risque majeurs de neurosyphilis.

Types de neurosyphilis

Il existe cinq formes différentes de neurosyphilis.

Neurosyphilis asymptomatique

C’est le type de neurosyphilis le plus courant. Elle survient habituellement avant que les symptômes de la syphilis ne deviennent visibles. Dans cette forme de neurosyphilis, vous ne vous sentirez pas malade et ne ressentirez aucun signe de maladie neurologique.

Neurosyphilis méningée

Cette forme de la maladie se manifeste habituellement entre quelques semaines et quelques années après qu’une personne ait contracté la syphilis. Les symptômes comprennent :

  • nausée
  • vomissement
  • une raideur de cou
  • un mal de tête

Elle peut également entraîner une perte de l’ouïe ou de la vue.

Neurosyphilis méningovasculaire

C’est une forme plus grave de neurosyphilis méningée. Dans ce cas, vous auriez aussi eu au moins un AVC.

Environ 10 à 12% des personnes atteintes de neurosyphilis développent cette forme. Un AVC peut survenir dans les premiers mois suivant une infection syphilitique ou quelques années après l’infection.

Parésie générale

Cette forme peut apparaître des décennies après que vous soyez infecté par la syphilis, et elle peut causer des problèmes durables. Cependant, c’est assez rare aujourd’hui en raison des progrès réalisés dans le dépistage, le traitement et la prévention des ITS.

Si elle se développe, la parésie générale peut entraîner plusieurs problèmes de santé, notamment :

  • la paranoïa
  •  sautes d’humeur
  • des troubles émotionnels
  • changements de personnalité
  • des muscles affaiblis
  • une perte de la capacité d’utiliser la langue

Elle peut aussi évoluer vers la démence.

Tabes dorsalis

Cette forme de neurosyphilis est également rare. Elle peut commencer à affecter la moelle épinière 20 ans ou plus après l’infection initiale de syphilis. Ses symptômes sont les suivants :

  • une perte de coordination
  • incontinence
  • une marche altérée
  • problèmes de vision
  • douleurs dans l’abdomen, les bras et les jambes

Dépistage de la neurosyphilis

Il existe plusieurs options de test lorsqu’il s’agit de diagnostiquer la neurosyphilis.

L’examen physique

Pour savoir si vous souffrez de neurosyphilis, votre médecin peut commencer par vérifier vos réflexes musculaires normaux et déterminer si certains de vos muscles se sont atrophiés (perte de tissu musculaire).

La prise de sang

Un test sanguin permet de détecter une neurosyphilis de stade moyen. Il existe une variété de tests sanguins qui vous permettront de déterminer si vous souffrez actuellement de syphilis ou si vous avez déjà eu une infection dans le passé.

Robinet rachidien

Si votre médecin soupçonne que vous souffrez d’une neurosyphilis de stade avancé, il vous prescrira également une ponction lombaire ou une ponction lombaire. Cette procédure fournira un échantillon du liquide qui entoure votre cerveau et votre moelle épinière. Votre médecin utilisera cet échantillon pour déterminer l’étendue de l’infection et planifier votre traitement.

Tests d’imagerie

Votre médecin pourrait demander un tomodensitogramme. Il s’agit d’une série de radiographies qui permet de voir votre corps en coupes transversales et sous différents angles.

Vous pourriez aussi avoir besoin d’une IRM. L’IRM est un test dans lequel vous vous allongez dans un tube contenant un aimant puissant. L’appareil envoie des ondes radio dans votre corps, ce qui permet à votre médecin de voir des images détaillées de vos organes.

Ces tests permettent à votre médecin d’examiner votre moelle épinière, votre cerveau et votre tronc cérébral à la recherche de signes de la maladie.

Options de traitement de la neurosyphilis

L’antibiotique pénicilline est utilisé pour traiter la syphilis et la neurosyphilis. Il peut être injecté ou pris par voie orale. Le régime habituel dure de 10 à 14 jours. Les antibiotiques probénécide et ceftriaxone sont souvent utilisés avec la pénicilline. Selon votre cas, il se peut que vous deviez rester à l’hôpital pendant votre traitement.

Pendant votre convalescence, vous aurez besoin d’analyses sanguines au bout de trois et six mois. Par la suite, vous devriez subir des analyses sanguines chaque année pendant trois ans après votre traitement. Votre médecin continuera de surveiller votre niveau de liquide céphalorachidien en effectuant des ponctions lombaires tous les six mois.

La neurosyphilis est particulièrement fréquente chez les personnes qui ont le VIH. En effet, les lésions syphilitiques facilitent l’infection par le VIH. Treponema pallidum interagit avec le VIH d’une manière qui rend plus difficile le traitement de l’infection syphilitique.

Les personnes atteintes de neurosyphilis et du VIH ont généralement besoin de plus d’injections de pénicilline et ont moins de chances de se rétablir complètement.

Perspectives à long terme de la neurosyphilis

Vos perspectives à long terme dépendent du type de neurosyphilis que vous avez et du moment où votre médecin le diagnostique. La pénicilline traitera votre infarctus du myocarde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *